RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

ALLEGRE Yvon

ALLEGRE Yvon(Jean-Baptiste André)

©Jean Claude ROUQUETTE

 

AJUSTEUR

 

Date de naissance : 21 septembre 1925

Lieu de naissance : ST GENIES des MOURGUES   (34)

Date de décès :  13 août 1944

Lieu de décès : CHAUDEYRAC (48)

Circonstances : Blessé au Combat et Fusillé

 

Méthode de recherches pour cette notice

CD-Rom « La Résistance en Lozère », Collection AERI (2005) – Commentaire écrit par Gabriel CHAMEROIS


© Jean Claude ROUQUETTE pour R & M


 

Yvon Casimir Félix ALLEGRE est né à Saint Geniès des Mourgues dans l'Hérault le 21 septembre 1925, de Jean Élie ALLEGRE, employé à la société de chemin de fer du PLM et Armande Denise MIRMAN. Jeune employé SNCF, en 1944, Yvon ALLEGRE habite chez ses parents qui sont alors domiciliés au numéro 44 de la rue Henri IV à Nîmes.

Voulant rejoindre le maquis, il est adressé à Maxime COMTE à la gare de Langogne. Celui-ci le met en contact avec Paul MENUT, du Nouveau monde, commune de Saint Haon. Paul MENUT le conduit un soir de juin 1944 à Lhermet chez la famille FABRE. Il reste "une dizaine de jours à la maison. Émue par sa jeunesse, la maman voulait le dissuader d'aller au maquis. Rien n'y fit".

Il rejoint alors le maquis de Haute Lozère dont les différents groupes sont stationnés dans la région de Grandrieu - Langogne et aux confins de la Haute Loire.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1944, les maquisards du groupe Rieutort, commandés par le capitaine Jean Alexis DUCHEZ dit "Laduche", qui occupent depuis plusieurs semaines des maisons vides au Mazel commune d'Arzenc de Randon, installent une embuscade sur le Grand chemin entre Châteauneuf de Randon et Langogne, au pont de Boissanfeuille, commune de Chaudeyrac. Le groupe de résistants est composé de quatorze hommes.

Vers six heures du matin, ils interceptent une colonne allemande de seize camions précédée d'une auto blindée. Après avoir ouvert le feu, le maquis décroche rapidement. Camille VIDAL est blessé mais peut s'échapper. Yvon ALLEGRE, lui aussi blessé, est pris par les Allemands, frappé et emmené à Langogne. Il passe la journée sans soins, dans un camion. En repartant pour Mende, dans la soirée, les Allemands l'assassinent sur le lieu de l'embuscade.

A la mairie de Chaudeyrac, l'acte de décès porte en marge la mention "Mort pour la France" par décision du 8 avril 1948. En marge de l'acte de naissance à Saint Geniès des Mourgues les lieu et date de décès sont accompagnés de la même mention le 9 avril 1948 (*).

 




Une stèle surmontée de la croix de Lorraine a été placée au pont de

Boissanfeuille. On y lit : "A la mémoire de Yvon ALLEGRE

mort pour la France le 13 août 1944 à l'âge de 19 ans". 

[Mairie de Saint Geniès des Mourgues (Hérault). Registre d'état-civil,

acte de naissance 21 septembre 1925. Mairie de Chaudeyrac.

Registre d'état-civil, acte de décès dressé le 14 août 1944.]

 



23/12/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres