RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

ARROT Maurice

ARROT Maurice

Cheminot à la gare de Caen (14)

Date de naissance : 12 août 1914

Lieu de naissance :

Date de décès : 6 juin 1944

Lieu de décès : CAEN (14) 

Circonstances : Fusillé

 

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Relevé de la plaque de la gare de Caen

CD AERI « La résistance  dans le Calvados »

 

 

 

Maurice ARROT participe avec les frères BOUTROIS, Jean-François LE MOAL et Jean DESVOUGES à l'organisation d'un groupe Front National au sein des cheminots au dépôt SNCF de la gare de Caen. Ils effectuent des sabotages sur le matériel mis en réparation par les Allemands.

 

Dans la nuit du 30 avril au 1er mai, avec Jean-François LE MOAL, les frères BOUTROIS font tomber une locomotive dans la plaque tournante de la gare.

 

Le 15 mai 1944, renseignée par Serge FORTIER, de la « Bande à HERVE », la Gestapo procède à une vaste rafle contre les résistants de la gare.

Sont arrêtés :

- Maurice ARROT (beau-frère de Serge FORTIER, avec lequel les relations sont très mauvaises)

- Achille BOUTROIS

- Michel BOUTROIS

- Georges MADORET

- Désiré RENOUF

- Louis RENOUF

Ils sont fusillés à la prison de Caen le 6 juin 1944.

 

L'arrestation de Maurice ARROT, beau-frère de Serge FORTIER, avec lequel les relations sont très mauvaises, a lieu à Cagny le 16 mai. Maurice y a installé sa famille après le bombardement du quartier de Vaucelles en 1943.

 

 

[Jean QUELLIEN – Jacques VICO, Massacres nazis en Normandie, les fusillés de Caen, Editions Charles CORLET, Condé sur Noireau, 1994]

 



23/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres