RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

AUCLAIR Jean

AUCLAIR Jean

 AUCLAIR-Jean2.jpg

 


 

 

 

 

 

 

Cheminot, Homme d'équipe à MOULINS  SUR  ALLIER (03)

 

 

 

Date de naissance : 23 aout 1897

Lieu de naissance  CHEMILLY (03)

Date de décès : 08 mai 1945

Lieu de décès : DIPPOLDISWALDE en Tchécoslovaquie

Circonstances : Mort en Déportation

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Relevé de la gare de Moulins sur allier (03)  > http://railetmemoire.blog4ever.com/moulin-sur-allier-03

Livre Mémorial de la  FMD Page 594 tome 1

Journal Officiel 2008 ;  pages 12703 à 12707

Centre Archives Historique de la SNCF / le Mans ( en ligne , www.archives-historiques.sncf.fr )  cote  118 lm 120/9 et 118 lm 109/3

Centre Archives du Personnel SNCF à Beziers

BAVCC Caen : cote 21 P419 584

 

Pour la photo > Site internet A F M D Allier :

 à consulter sur le lien >

http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=544587

 

 

 

--------------------------------------------------------

 

 

 Jean AUCLAIR est né le 23 août 1897 au lieu-dit Soupaize à Chemilly (03). Son père Pierre et sa mère Anne née PORTEJOIE sont cultivateurs.

Ancien combattant de la guerre  14/18 , il est incorporé le 8 janvier 1916 au 2ème Régiment du Génie il est envoyé au front le 23 juillet 1917 jusqu’ au 11 novembre 1918. Il est démobilisé le 6 septembre 1919 avec  Croix de Guerre et  Etoile de Bronze.

Le 13 décembre 1919 il épouse Angélina Alphonsine Charlotte VERHECKE à Ronchin (Nord). Ils ont 3 enfants. Gilberte née en 1921, Pierre en 1927 et Odette en 1932. La famille réside au 1 avenue Meunier à Moulins (03)  puis   Rue Curie à Yzeure (03) .

 

il est cheminot ; embauché le 01 septembre 1922 à la compagnie des chemins de fer du Nord comme Brigadier à Lille, porte d’Arras, et fait l objet d’un avis de radiation des cadres à partir du 19 octobre 1924 .

Le 1er juillet 1925, il est embauché comme Cheminot au PLM,  homme d'équipe à Moulins (03)

.

Il est syndiqué à la CGT .

Suite à une dénonciation,  il est arrêté à son domicile par la Gestapo le 23 juin 1941 pour son appartenance à l’ex Parti Communiste.

Il est incarcéré à Moulins puis interné à Compiègne, au Frontstalag 122 (matricule 1142 Bat 4/5).

Le 24 janvier 1943 il est déporté par le convoi N° I.74 pour le camp de Sachsenhausen. où il arrive le 25 . Il y est enregistré sous le numéro de matricule 59090 et affecté au Block 29, puis au kommando  Heinkel 4 / Block 17, (construction des avions du même nom).     

Le 20 juillet 1944 il est transféré au camp de concentration de Weimar Buchenwald où il est ré-immatriculé sous le numéro de matricule 67008 et affecté au Kommando Erla à leipzig (production d'avions Messerschmitt.)

 

le 13 avril 1945 à 20h les détenus sont  évacués en colonne à pied dans ce qui restera dans les mémoires, sous le nom des « marches de la mort » vers la Tchécoslovaquie. Le 4 mai 1945, à Dippodiswalde (Tchécoslovaquie), « sans nourriture et sous les mauvais coups reçus,  Jean Auclair tombe épuisé et est achevé de deux balles dans la tête par un adjudant SS chargé de ces assassinats » .

 

 

 

 

 



07/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres