RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

BERTHELOT Gabriel

BERTHELOT Gabriel



Cheminot à NANTES (44)


Date de naissance : 23 juillet 1914

Lieu de naissance : Marolles Les Braults (Sarthe)

Date de décès : 07 août 1944

Lieu de décès : Moutier du Faux à Conquereuil (Loire-Inférieure)

Circonstances : Fusillé.

 

 

 

Méthode de recherches Rail et Mémoire pour cette notice :

Relevé de la nouvelle plaque en gare SNCF de Nantes.

Mémorial des victimes de la Persécution Allemande en Loire-Inférieure 1940 - 1945. J. P. Sauvage et X. Trochu.

Archives Municipales de Nantes cote 1134 W 40.

Contact et témoignage de Jacques Berthelot fils de Gabriel .que nous remercions pour la photo

 

Note rédigée par Carlos Fernandez correspondant de Rail et Mémoire.




 


 

BERTHELOT Gabriel, Émile, Adrien.

 Né le 29 juillet 1914 à Marolles-les-Braults (Sarthe),

fusillé le 7 août 1944 à  Conquereuil (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ;

 cheminot ; résistant.

Demeurant à Nantes-Doulon Maison Turbaux, avenue des Vesprées, employé SNCF,

membre de la Résistance ferroviaire, Gabriel Berthelot fut fusillé à Conquereuil

(Le Moutier-du-Faux) le 7 août 1944, « mort pour la France ».

Il était marié avec Marcelle Vigot.

SOURCES : Notes de Carlos Fernandez. — État civil.

 

  

       Conquereuil est une commune rurale de 1300 habitants située au nord du département DE LA Loire Inferrieure , aujourd hui , Loire Atlantique. A la veille de la libération il reste quelques résidus des troupes d'occupation qui battent en retraite et se dirigent vers ce qui deviendra « La Poche de St Nazaire ». Sur leur chemin ce n'est que violence et pillage. Gabriel Berthelot repère un soldat isolé dans le bourg. Avec des amis ils le capturent, le désarment et s'enferment tous dans une bâtisse. Profitant de moments d'inattention, l'allemand s'évade et rejoint les siens.

 

       Plus tard, à la demande du boulanger, Gabriel et deux de ses amis s'éloignent du bourg, en direction de la ferme de la famille Vollard pour acheter du lait et des œufs. Et là, ils tombent nez à nez avec un groupe de soldats allemands dont le « prisonnier - évadé » qui se met à hurler ...

 

       Gabriel Berthelot, âgé de 30 ans, Jean Friot 23 ans, cultivateurs et Jean Vollard 34 ans, menuisier sont immédiatement fusillés. Marcelle, l'épouse de Gabriel était enceinte. Elle attendait la naissance de leur septième enfant.






19/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres