RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

BRÉMOND André

BRÉMOND André

 

 

Cheminot à HIRSON (02)

 

Date de naissance : ………

Lieu de naissance : …………

Date de décès : …………

Lieu de décès : SAINT LEU LA FORET (95)

Circonstances : Fusillé

 

 

 

 

 

Méthode de recherches Rail et Mémoire pour cette notice :

 

Le Maitron => Cheminots et Militants, un siècle de syndicalisme ferroviaire, sous la direction de Marie-Louise GOERGEN, Collection Jean MAITRON (Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Les Editions de l’Atelier, 2003

 

 

 

Fusillé à Saint-Leu-la-Forêt (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; cheminot dans l’Aisne ; communiste des Ardennes.

Militant communiste de Charleville (Ardennes) vers 1935, André Brémond était cheminot à Hirson (Aisne).

« Quelqu’un » disaient de lui ses camarades. On l’appelait « Cassis » parce qu’il ne buvait jamais de vin. Il fut candidat aux élections municipales à Charleville en 1935.

Il partit pour la région parisienne. Arrêté sous l’Occupation, il fut torturé et fusillé à Saint-Leu-la-Forêt.

En prison, il aurait été l’objet d’offres et de pressions, comme en auraient témoigné les lettres qu’il écrivait alors à C. Veyer* mais qui n’ont pas été retrouvées après la mort de ce dernier.

SOURCES : Le Petit ardennais, 1935. — Témoignage oral de C. Veyer.

Henri Manceau



31/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres