RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

CHALON Marcel

CHALON Marcel

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouvrier aux ateliers du dépôt de DIJON PERRIGNY (21)

 

 

Date de naissance : 25 septembre 1900

Lieu de naissance : Dijon (21)

Date du décès : 29 mai 1944

Lieu de décès : Champrosay (91)

Circonstances : tué pendant un bombardement dans le sanatorium où il était en soins après son internement au fronstalag 122 à Compiègne.

 

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

 

Relevé de la plaque SNCF de Dijon (21)

 

CAH SNCF Le Mans

 

Site Internet SGA Mémoire des Hommes ; Cote du dossier AC-21P-41254

 

 Site internet  > http://aujourdhui.pagesperso-orange.fr/draveil/pages/thema/deportes.html

 

Blog Voilibredraveil  http://voilibredraveil.over-blog.com/article-la-place-marcel-chalon-a-ete-inauguree-samedi-23-octobre-59484810.html

 

Avec nos remerciements à Jean Pascal BONSIGNORE conseiller municipal Communiste de Draveil, pour son aide.

----------------------------------

 

Marcel CHALON était Ouvrier aux ateliers du dépôt de DIJON PERRIGNY (21), il était marié et avait un fils . La famille était domiciliée au 34 rue Neuve à Dijon.

Il fut arrêté le 02 juillet 1941 par les autorités allemandes et interné à Compiègne, au fronstalag 122, antichambre des camps de concentration en Allemagne.

 Son état de santé lui valut d’être admis au sanatorium de Champrosay (91) où il périt le  29 mai 1944 sous un bombardement .

 

 

 

 

 

 Extrait de la note sur Marcel CHALON au  CAH SNCF Le Mans

 

 

-----------------------------

 

 

 

Samedi 23 octobre à 11h15 sera inaugurée la place Marcel Chalon, militant communiste de Draveil, déporté à Compiègne, mort en 1944 suite au bombardement du sanatorium de Champrosay.

Cette inauguration a été demandée par Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, et votée à l'unanimité du Conseil municipal

La tombe de Marcel Chalon est située au cimetière de Sénart, peu après l'entrée sur la gauche. Toujours fleurie, elle perpétue la mémoire d'un militant engagé, père du docteur Chalon qui prodiguait ses soins au centre municipal de santé après-Guerre.

 Sa petite-fille, jointe par JP Bonsignore, parle de lui comme "un homme d'exception, grand résistant et fervent militant communiste. Ma grand-mère, femme de caractère, agrégée de lettres, lui a toujours voué beaucoup d'amour et une grande admiration; Plus de cinquante ans après sa mort, elle l'appelait encore: "Le Grand". Je suis heureuse aujourd'hui que vous ayez comme projet de donner son nom à une place de Draveil mais désolée que ma grand-mère ne soit plus là pour le voir car elle en aurait été très fière."

La place Marcel-Chalon sera située à l'angle des rues Louise-Michel, Ferrer et Auguste Blanqui, quartier de la Plaine des Sables.

Jean-Pascal Bonsignore et les communistes de Draveil vous y attendent nombreux.

 

 

 

 

 

 

 

La place Marcel-Chalon, militant communiste de Draveil décédé en 1944, a été inaugurée samedi 23 octobre 2010 par le Maire de Draveil et Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal à l’origine de cette initiative.   

Dans son allocution, l’élu communiste a tenu à souligner que la place Marcel Chalon voisinait avec les rues Louise-Michel (figure historique de la Commune de Paris), Francisco-Ferrer (révolutionnaire anarchiste pour qui « l’émancipation des travailleurs viendra de la grève générale »)  et Auguste-Blanqui (révolutionnaire socialiste du 19° siècle qui fut emprisonné 37 ans pour ses idées et déclara lors de son procès : « les riches voient comme néfaste le fait que les pauvres résistent » et « pour eux, le peuple est un animal si féroce qu’il se défend quand il est attaqué ») ; pour l’élu, ces références ont toute leur actualité aujourd’hui où le peuple refuse qu’on lui prenne sa retraite à 60 ans. « La place Marcel Chalon voisine avec les rues Marcel-Linard, Jacqueline Jeunon, René Le Bail, Jean Moulin, Jean Jaurès, Paul Lafargue et Pierre-Brossolette, des noms qui symbolisent la résistance et l’engagement contre l’oppression », rappelait JP Bonsignore qui rendait aussi hommage à la municipalité « qui, au-delà des différences politiques, a favorisé la création d’une stèle à la mémoire des Républicains espagnols au cimetière de Sénart, et qui honore chaque année la plaque à la mémoire des martyrs de Chateaubriant, 27 otages dont 24 communistes, fusillés par les Nazis en 1941 » (dont l’anniversaire était le 22 octobre, ndlr). JP Bonsignore en a profité pour indiquer aux riverains présents que cette place sera aménagée dans la concertation avec un rond-point et de la signalisation de sécurité, ce qui fut confirmé par le maire de Draveil.

Présents à l’occasion, les communistes de Draveil et de Vigneux (dont Lucien Lagrange, maire honoraire), les militants de l’ARAC et de la FNACA (dont le président J.Pierre Simon), le Souvenir Français et son président Alain Toffis, des élus de la majorité municipale et M. Suzan ancien officier des FTP, qui a nous a fait l’honneur de saluer la plaque lors du dépôt de gerbe par le Pcf. A tous, nos plus vifs remerciements pour leur présence à cet hommage.

 

http://voilibredraveil.over-blog.com/article-23-octobre-inauguration-de-la-place-marcel-chalon-militant-communiste-de-draveil-58731230.html

 

 

 

 

 

 

 

 



09/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres