RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

CHARDON Marius

CHARDON Marius dit Fanchette




Visiteur au service des méthodes : ATELIERS d'OULLINS (69)

Sous Chef de Brigade d ouvriers le 1 Mai 1942

Date de naissance :17 décembre 1905

Lieu de naissance : OULLINS (69)

Date de décès : 09 Août 1944

Lieu de décès : La Mulatiere (69)

Circonstances : Exécuté par des français collabos



Méthode de recherche Rail et Mémoire pour cette notice :

 Relevé de la plaque des Ateliers d'OULLINS

 le patrimoine de la SNCF ;   Flohic édition ( page 605)

Le procès d'un nazi de JEAN-PIERRE RAVERY Editeur : LIBRAIRIE NOUVELLE HUMANITE RHONE ALPES (1987)  ASIN: B007WRY082





Merci à Christian BRUN 

RÉCIT DU DRAME  texte repris du livre proces d un nazi de J P RAVERY 
CAMILLE BOIVIN TRAVAILLAIT AVEC MARIUS CHARDON AU BUREAU D EXPERTISES DES ATELIERS DOULLINS MACHINES
VOICI LE RECIT QU IL FIT DU DRAME
.Il y a eu un temps mort entre les deux appels pendant lequel chardon c'est déplacé. Il lui était dificile de se cacher parmi nous car il était très grand et dépassait tout le monde d une bonne tête . C est d ailleurs la raison pour laquelle le sinistre HEBERT qui venait d arriver aux ateliers n' eut aucune peine à le repérer et à le désigner à la gestapo.
Au moment de la dispersion, ce sont deux miliciens français qui ont emmené CHARDON vers son vestiaire.
Avec BRUN nous sommes retournés à notre travail en passant par l'outillage pour voir si quelque chose avait été découvert. Une cache d' armes avait en effet été aménagée par mon père sous le four à cémenter. Rien n' avait bougé. Continuant notre chemin, nous nous trouvions entre l' ajustage et le local des pompes lorsque nous avons vu à vingt mètres devant nous CHARDON sortir en courant de son vestiaire et s' étaler par terre après avoir buté sur le pas de porte. Le temps qu'il se relève et reprenne sa course, les deux miliciens ont surgi et l'un d'eux a tiré deux rafales de mitaillette le tuant net et blessant deux cheminots (dont PLANTIER) qui retournaient à leur travail à la section pompes. 
Lorsque deux cheminots ont emporté CHARDON sur un brancard, quelques un se sont découverts, aussitôt insultés et menacés par les deux miliciens qui suivaient. 
Que c'était il passé à l'intérieur du vestiaire ?  Apres le drame quelqu'un est allé voir et nous a dit avoir trouvé des armoires renversées . Nous avons supposé que CHARDON qui était un véritable malabar avait tenté pour s échapper de renverser les armoires sur les deux gestapistes>>


MARIUS CHARDON

il fit son apprentissage à Oullins de 1920 à 1922 et fut nommé Sous chef de brigade d ouvrier le 1er mai 1942

nom de guerre FANCHETTE
MEMBRE DE LA CGT ET DU PCF CLANDESTIN

cheminot oullins apprentissage de1920 a 1922
nomme le 1mai 1942 sous chef de brigade d ouvrier a oullins

« Marius CHARDON ancien ajusteur est visiteur au service des méthodes des ateliers d'OULINS ; il est le chef du groupe Franc Tireur et Partisan des cheminots d'Oullins .

Il est arrêté le 09 Août 1944 par des collaborateurs Français membre du PPF* lors d' une rafle organisée aux ateliers par la Gestapo .

Alors qu'il tente de s'enfuir, il est tué d'une rafale de mitraillette »


 La 1ere Plaque fut posée le 1er Mai 1945

La 2eme plaque sur le lieu du crime pour le 25eme anniversaire




Extraits :LES RUES D OULLINS  

ISBN 2 95119206062




18/10/2008
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres