RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

CONREUX Pierre

CONREUX Pierre

 

 

 

MANŒUVRE à DOLE (39)

 

Date de naissance : 18 Octobre 1910

Lieu de naissance : RECY( 51)

Date de décès : 24 Mars 1944

Lieu de décès : EXECUTE

Circonstances : citadelle de DOLE

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Relevé de la plaque de DOLE

Secteur Fédéral CGT Cheminots Dijon - Communiqués

( Lundi, 09 Août 2010 09:42)

//www.cheminotcgtbfc.fr/accueil/communiques/481-cheminots-de-dole-dans-la-resistance

//www.plaques-commemoratives.org/plaques/franche-comte/plaque.2009-11-07.6313342643/view

CAH SNCF LE MANS

 -----------------------------------------------------------

« Pierre Georges, alias « Colonel Fabien » et Pierre Durand vinrent à Dole organiser le groupe « F.T.P Ville » en 1943. Ce groupe était dirigé par Maurice Pagnon. Il effectua de nombreux déraillements, notamment sous le tunnel de Champvans,  le 7 janvier 1944 à Rochefort, Foucherans, etc… ainsi que des actions contre les écluses de la « Prise d’eau » et de « Bons repos ».

À la suite d’un travail de police, ce groupe »ville » fut localisé et des arrestations s’en suivirent. Le responsable de ce groupe Maurice Pagnon, Bernard Oudot, Pierre Conreux deux cheminots appartenant au groupe « ville » et Gilbert Poulet furent arrêtés.

Roger Monge et Robert Pagnon échappèrent à l’arrestation. Maurice Pagnon blessé par balle au cours de son arrestation le 24 février 1944, fut transféré à Dijon où il succombera sous la torture le 10 mars 1944. Gilbert Poulet, Pierre Conreux et Bernard Oudot furent arrêtés le 18 février 1944. Incarcérés àla Butteà Besançon, ils furent fusillés àla Citadelle, respectivement les 23, 24 mars 1944 et le 28 avril 1944. »

 

 ------------------------------------------------------

« CONREUX Pierre, est un enfant dela Marnené à Châlons-sur-Marne, le 18 novembre 1911. Il est venu jeune aussi dans la région qu’il ne quitta qu’en 1939 pour faire comme beaucoup de ses frères, défendre son pays, revenu après la débâcle de 1940, il reprit son travail au chantier des combustibles du dépôt SNCF à Dole.

Il n’aimait pas lui non plus, les nazis, et il le prouva. En accord avec ses frères de misère, il se mit au service dela Resistancedans les rangs des F.T.P, il diffusa notre presse clandestine, il fit du transport d’armes à la barbe des allemands, assista et prit part à de nombreux sabotages.

Mais un jour,la Gestapobien renseignée comme toujours par de bons Français, lui mit la main au collet et lui fit prendre la direction dela Butteà Besançon, qu’il ne devait quitter le 24 mars 1944 au matin, que pour passer au poteau d’exécution.

Conreux fut une des innombrables victimes de la dénonciation ignoble. »

Il est mort lui aussi comme les Pagnon, les Dusart, Les Poulet, mort pour que la France vive.

 -----------------------------------------------------------

Pierre Conreux  est arrêté dans la nuit du 18 au 19 Février  1944 au domicile de sa mère. Des armes et des munitions y furent trouvées

Pierre Conreux habitait rue des Carmélites à Dole, une plaque commémorative  honore sa mémoire

 



25/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres