RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

DAURIOL André

DAURIOL André

 

 

Cheminot Forgeron à TERGNIER (02)

 

 

Date de naissance : 11 janvier 1924

Lieu de naissance : WASSIGNY  (02)

Date de décès : 22 avril 1944

Lieu de décès : LAON (02)

Circonstances : Fusillé  

 

Méthode de recherches Rail et Mémoire pour cette notice :

 

 Mairie de  Fresnoy le Grand (02)  courrier de Danièle Béguin maire adjoint

 

 

 

 

André Dauriol naquit le 11 janvier 1924 à Wassigny (02).

 

Il était employé à la SNCF en qualité de forgeron en gare de Tergnier.

 

Au mois de mars 1943 il entra dans un groupement de résistants composé de cheminots et participa, avec eux, à de nombreux sabotages, notamment à Flavy le

Martel et Jussy. 

Le 9 décembre 1943, la plupart des membres de son groupe furent arrêtés. Lui, avec son camarade Roussel roussit à s'enfuir et tous deux vinrent se mettre à la disposition du groupe Cochet, qui était le plus proche de leur résidence.

 

André Dauriol n'eut pas le temps de se livrer à d'autres sabotages.

 Il participa néanmoins à un parachutage d'armes à l'Etoile du Berger dans la nuit du 10 au 11 janvier 1944.

 Deux semaines plus tard, le 26 janvier à 20 h 30, les policiers allemands ; qui connaissaient en détail la maison qu'il habitait en compagnie de sa mère, vinrent         l'arrêter et le conduisirent à la prison de Saint-Quentin.

    Jugé dans cette même ville, puis de nouveau à Laon, il fut fusillé le 22 avril 1944.

C'est la raison pour laquelle il ne figure pas sur la stèle de la sentinelle de Saint-

Quentin.   

 

Son père, prisonnier en Allemagne, n'eut jamais connaissance de la mort de son fils durant sa captivité et n'apprit la triste nouvelle qu'en débarquant sur le quai de la gare de Fresnoy le-grand lors de son retour d'Allemagne.



16/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres