RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

DELEPINE Jacques

DELÉPINE Jacques


AJUSTEUR à CHARTRES (28)

 

Date de naissance : 21 juillet 1925

Lieu de naissance : Chartres (28)

Date de décès : 8 décembre 1948

Lieu de décès : Lucé (28)

Circonstances : suites mauvais traitements en déportation

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :


Relevé de la plaque de la gare de Chartres

Témoignages de son frère Robert et Documents donnés par ce même frère avec les photos


Nouveau témoignage de son neveu Jacques ( 23/07/2011) Cliquez ici 

Grand Merci à lui


Date d'entrée dans la résistance 28 octobre 1943 à Nice

Groupe SURCOUF contacté par «  Emilie » et l'intermédiaire de Jacques BOUEY

Mouvements unis M.U.R

 Grade Sergent


Son frère Ernest est décédé au Camp d'Ellrich en Allemagne des suites d'une dysenterie

Voir fiche Ernest Delépine Cliquez ici

 

Compte rendu chronologique de l'activité résistante

Dossier FFI  N° 131/I du 11 janvier 1946 – Subdivision militaire des Alpes Maritimes

Propos recueillis par son frère Robert

 

Agent de liaison recruteur

De nombreux coups de mains et de nombreuses missions avec le lieutenant Jacques BOUEY , Gustave TORREBORE

Les camarades du réseau

Commandant Emile LATOUCHE

Lieutenant Jacques BOUEY

Gustave TORREBORE

Henri BARBERIS Sergent

LEROUX P.C. du Groupe SURCOUF et P.C. de la 8ème Section de FFI

René BROSSE Chef de Groupe du passage à niveau

Jo GUELAFF

Mlle France LANGLOIS

 

Monté en mission à Chartres le 21 avril 1944 où je serai arrêté…

Arrêté par la Feldgendarmerie et interné jusqu'au 21 mai 1944 à la prison allemande de Chartres

Lecture de ma condamnation à mort le 19 mai 1944

Déportation au Camp de Dachau, peu de temps après mon départ, arrestation de mon frère Ernest qui mourra au Camp d' ELLRICH  où il sera incinéré le 28 février 1945.

Je me suis évadé de Dachau le 28 octobre 1944

Repris à Strasbourg ……….Ré interné au Camp de SCHIRMECK d'où je m'évade à nouveau le 11 mars 1945.

 

Camarades du mouvement déportés, internés ou disparus

Henri BARBERIS, Jacques BOUEY et Mme BOUEY, Roger FRESIA, ELAVIA , MONDIOUVOU et son épouse , JENVRESSE, GRAGLIA

 

Conditions et Lieu d'arrestation

 

Arrêté à Chartres en cours de mission, interné à la prison allemande de la ville et déporté à Dachau le 21 mai 1944

A la prison => tortures diverses …Coups de nerfs de bœuf, supplice de la baignoire, travaux d'épuisement….etc….

Jacques ne parlera jamais…

Tribunal ayant prononcé la condamnation

Gestapo de Chartres Prison de Chartres Cellule 16 et 4

DACHAU matricule 57 799 Bloc 30 et 19

SCHIRMECK matricule 95 Bloc 7-6 et 4

GAGUENEAU

Forteresse de RASTATT

Libéré le 4 avril 1945 à KARBRUHE par la 1ère armée française

Rentré le 9 avril 1945 par le centre de rapatriement de Mulhouse

Mention « Mort pour la France » (MPLF) lui est attribuée le 3 avril 1963



24/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres