RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

FAUBERT François

FAUBERT François

 

Cheminot en Charente ( ?)

 

Date de naissance : 6 décembre 1914.

Lieu de naissance :

Date de décès : 8 Mai 1944

Lieu de décès : BIARD (86)

Circonstances : Fusillé

 

 

Méthode de recherche Rail && Mémoire pour cette notice :

 

Site Internet les fusillés de BIARD http://www.vrid-memorial.com/HOMMAGE-AUX-128-FUSILLES-DE-LA,222.html

Site Internet Mémorial GENWEB

Site Internet http://memorial16.free.fr/maquis.htm

François FAUBERT était domicilié à  Roumazières Loubert (16) commune située sur la ligne SNCF Limoges Angoulème ,  une rue de la commune de Chabanais distante de 3 kms qui porte son nom honore sa mémoire.  Il figure sur le monument aux morts .

« C’est ce jour-là qu’il y a eu le plus de morts à Biard : 33 patriotes, tous membres du maquis de Négret près de St-Claud (Charente). Constitué fin 1943 par des réfractaires au « Service du Travail Obligatoire » (STO), ce maquis, d’abord installé à Négret, s’était fixé en mars 1944 à la grange d’Andourchapt au milieu des bois (10 kms au nord de St-Claud). Ils avaient quelques armes fournies par un maquis voisin, mais en quantités insuffisantes et il leur manquait un chef expérimenté.
Encerclés par les Allemands, le 22 mars 1944, ils furent presque tous tués ou faits prisonniers. Ces derniers furent remis par les Allemands à la Police de Poitiers, la SAP, emmenés à Poitiers et fusillés 1 mois 1/2 plus tard, le 8 mai 1944. »

http://www.vrid-memorial.com/HOMMAGE-AUX-128-FUSILLES-DE-LA,222.html

« MAQUIS de NEGRET

• A. et G. POTEVIN habitants de Négret sont à l’origine de ce maquis employant et camouflant une trentaine d’hommes réfractaires au STO dans le « gourbi des Carmagnats » puis dans une grange d’Andourchapt.  Entre 1943 et début 1944, il devient l’un des trois premiers groupes du maquis A.S.15. FOCH de Maurice GARY dans le Confolentais, Il passe en mars 1944 sous le contrôle du maquis A.S. 18 BIR’ HACHEIM. Le maquis de NEGRET disparaît tragiquement à Andourchapt le 22 mars 1944 : ce jour là une colonne de représailles allemande et de miliciens français encercle Chasseneuil et ses alentours à la recherche des maquis. Le village de Négret, près de Saint-Claud , à 6 kilomètres au nord de Chasseneuil est fouillé méthodiquement.  Tous les hommes du village sont pris en otage – deux d’entres eux sont fait prisonniers - les maquisards se replient mais 33 d’entres eux sont faits prisonniers non loin de là dans une grange d’Andourchapt. Les 33 maquisards seront fusillés à Biard, près de Poitiers le 8 mai 1944, l’un des deux civils est déporté »

http://memorial16.free.fr/maquis.htm



11/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres