RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

FAVIOT Pierre

FAVIOT  Pierre

 

Homme d'Equipe à CREIL (60)                                                        

 

Date de naissance : 16 septembre 1922

Lieu de naissance : BREUIL LE SEC  (60)

Date de décès : 23 Juin 1944

Lieu de décès : GRIGNON (73)

Circonstances : Fusillé

 

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Ils ont fait le sacrifice de leur vie, le prix de la liberté dans l'Oise 1940-1945 (ANACR Oise - 2002) JP BESSE.

« La Savoie dans la résistance » de Charles RICKARD ;  Edition OUEST FRANCE

Photo Site Internet : Mémorial GENWEB

 

 

Employé SNCF - Fusillé par les Allemands dans un maquis à Albertville (Savoie). Tombe à Saint Just en Chaussée. Commune de Saint Just en Chaussée (Oise)

 

 

Pierre Faviot était cheminot à la gare de Creil dans l'Oise ;  à 22 ans, pour fuir le STO il parti rejoindre le maquis dans les Alpes …

 Le 21 Juin 1944 à 5hoo du matin avec un groupe d'une soixantaine de FTP de la région d'Albertville Ugine il participe  à l'attaque de la petite garnison d'allemands de BEAUFORT.,…

 

«  Le groupe de formation assez hétérogène comprenait  des maquisards  de la région d'Albertville Ugine et de basse Tarentaise et avait recruté quelques jeunes gens qui pour fuir le STO travaillaient au chantier du barrage de la Girotte…  

 …Le combat dura plus de quatre heures jusqu'à la mise hors de combat des allemands.

« Pendant le combat, les maquisards eurent 4 hommes tués et quatre blessés dont deux criblés de balles moururent rapidement…

  Le reste du groupe quitta Arêches vers 14h00 après s'être restaurés et avoir emporté des vivres.

 Fatigués ils commirent l'imprudence de bivouaquer aux chalets de la Colombière, trop près de la route de Saint Guérin, Comme ils avaient bien fêté leur victoire, ils furent surpris par les allemands. Encerclés, ils laissèrent 35 prisonniers…

…Les prisonniers, les mains liées avec du fil de fer, furent chargés dans un camion et emmenés à l'arsenal d'Albertville. Quatre furent graciés mais déportés, et les 31 autres fusillés dans la plaine d'Albertville, aux Glières Blanches, vers 16 heures le lendemain… »



29/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres