RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

GALOT Roger

GALOT  Roger   Charles Auguste

Roger GALOT 002.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cheminot, Facteur aux Ecritures. à Saint-Florentin-Vergigny dans l’Yonne

 

 

Date de naissance : 17 décembre 1922.

Lieu de naissance : Villy (Ardennes).

Date de décès : 10 mars 1945.

Lieu de décès : Wilhelmshaven (Allemagne).

Circonstances : Mort en Déportation

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé plaque SNCF Gare de Paris-Lyon, escalier A

Dictionnaire de la  FMD liste n°267, page 259 Tome 3 ; art de présentation du convoi, Thomas Fontaine et Guillaume Quesnée

La résistance dans les Deux-Sèvres ; geste éditions ; Michel Chaumete et Jean Marie Pouplain p 246

 « Contribution à l'histoire de la Résistance dans les Ardennes » Page110JacquesVadon 1969

 

Contact Famille ; Entretien téléphonique ; Mme Robert Galot , la veuve de son fils , avec tous nos remerciements pour les informations et les documents communiqués .

 

Centre Archives Historiques de la SNCF , Le Mans , (en ligne) , cote du dossier 118LM108/1

                                  

Page 07022 du JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE du 23 MAI 1992

Arrêté du 2 avril 1992 portant apposition de la mention «Mort en déportation» sur les actes de décès.

----------------------

                                                                      

Roger GALOT est né le 17 décembre 1922 à Villy, Ardennes, il est le fils de Camille GALOT né le 24 mai 1898 à Malandry agriculteur et ouvrier d' usine, décédé le  21 avril 1971 à Villy. Mariage le 1er octobre 1921 avec  Emilienne Lucile Perrard née le 23 novembre 1901 à Villy, décédée le 25 novembre 1984 à Carignan; il y a quatre enfants dans la famille une soeur et deux jeunes freres .

 Roger et un bon élève , il a son brevet élémentaire , il travaille d abord comme ouvrier agricole dans l exploitation familiale puis devient aide comptable .

 En juin 1940, lors de l’Exode,  sa famille fuit les Ardennes et est accueillie dans les Deux-Sèvres.

Il se marie le 27 octobre  1941 avec Huguette Clerc, le couple a deux enfants, Robert né le 23 février  1942  et Eliane née le  23 décembre 1943.

 

 

Numériser0001.jpg

 

 

Il est cheminot, Facteur aux Ecritures à Saint-Florentin-Vergigny dans l’Yonne.

 

 En  juin 1943, il est requis pour le STO, il reçoit sa convocation pour partir en Allemagne ; il travaille pour la Deutche Reichbahnn, et beneficie d uen permission pour la naissance de sa fille pour Noel  1943 .  dès son retour en France ,  il refuse de repartir et devient réfractaire.

 Il devient clandestin et se cache  dans les Deux-Sèvres où il retrouve sa famille qui réside alors à Soudan prés de Pamproux à coté de Poitiers.

 

Il rejoint les rangs de la Résistance et des FFI.

 

 Le 14 aout 1944, près de Saint-Maixent, avec 3 camarades, Clément Fradet, Robert Mérigeault et Louis Sabourin, il effectue des sabotages sur la route pour ralentir l’avancée des troupes allemandes qui se dirigent vers l’Ouest et la Normandie.

Le groupe est surpris par une patrouille allemande, Clement Fradet parvient à s'enfuir mais les trois autres sont capturés.

Ils sont internés à Poitiers,  transférés vers Belfort au Fort Hatry, déporté le  29 aout  1944 au camp de concentration de Neuengamme où Roger Galot est enregistré sous le numéro de matricule  43526, Louis Sabourin son compagnon de combat suit le même parcours,  (45 524 à Neuengamme).

 

Dès le début du mois de Septembre, ils sont transférés au Kommando de Wilhelmshaven près de Brême, pour travailler aux chantiers navals de la ville.

 

 Roger Galot décède à Wilhelmshaven le 10 mars 1945.

Louis Sabourin décède à Wilhelmshaven 09 février 1945.

 

 Les autres hommes participant à l’opération de sabotage : « Clément Fradet, en tête put passer sans encombres » il ne fut pas arrêté.

 Robert Mérigeault né le 25 octobre 1921 à Soudan (Deux-Sèvres), décédé mention « Mort en déportation » sur les actes et jugements déclaratifs de décès (sans autres renseignements). JORF n°0078, texte n° 72 du 2 avril 2009, page 5836.
MERIGEAULT Robert   ne figure pas dans le dictionnaire de la FMD, mais dans le listing du convoi  I 267 pour Neuengamme, celui de Roger Galot et Louis Sabourin immatriculés respectivement 43524 et 43526   pas de matricule  43525  intercalé, était ce lui ???

 

 

 Roger Galot fut inhumé au cimetiere Oldenburg à Wilhelmshaven dans un carré provisoire

 

Numériser0008.jpg

 

 sa tombe , cimetiere Oldenburg

 

 

 

 

 

 

-----------------------------------



16/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres