RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

HAMON Roger

HAMON  Roger, Théophile, Marie

Pseudonyme:  JUVINIER

 

Chef de Groupe à la SNCF  LE MANS (72)

 

 

Date de naissance : 05 mars 1904

Lieu de naissance : le MANS (72)

Date de décès : 14 mars 1945

Lieu de décès : BUCHENWALD

Circonstances : Mort en déportation

Enregistré à BUCHENWALD  sous le matricule 31508

 

 

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Relevé de la plaque du Mans (72)

Livre mémorial de la FMD page 585 tome 2

Archives Départementales  Sarthe

Site Internet : http://www.aassdn.org/araMnbioHa-Hz.html#HAMON

 

 

Doc 1 Préfecture de la Sarthe (Cliquez ici)

Doc 2 Fiche renseignement Police (Cliquez ici)

 

Il est domicilié au 225 boulevard de Lamartine , Le Mans (72). Et arrété une seconde fois le 26 fevrier 1944 pour «  affiliation à un mouvement de résistance »

Né le 5 mars 1904  au Mans (Sarthe) de Fulgence, Marie Hamon  et de  Marie, Magdeleine, Julienne Phélippot Epouse: Marie, Lucie, Joséphine Digue Profession: employé des Chemins de fer Décédé le 14 mars 1945  à  Günzerode (camp d'Ellrich, kommando de Buchenwald) 

Réseaux:  S.S.M.F./T.R., S.R. Kléber, puis Armée Secrète (Le Mans), groupe Daum (alias Lavisse), Mithridate, Résistance Fer 

Roger Hamon travaillait aux Chemins de fer. Entré dans la Résistance début 1941, pour fournir au S.R. Kléber des renseignements sur la marche et les horaires des trains militaires allemands, en liaison avec le groupe Résistance du Mans, dès août 1941, il travaille aussi au recrutement de volontaires pour l'Armée Secrète et fournit de fausses cartes d'identité aux réfractaires au S.T.O. Chef de groupe de l'Armée Secrète, il effectue des sabotages avec le réseau Action.

Arrêté le 23 octobre 1942, il est interné à Fresnes, puis, acquitté le 21 janvier 1943, libéré le 1er juin 1943. Mais il est arrêté une seconde fois par la Gestapo le 26 février 1944 et interné à la prison militaire du Mans, avant d'être envoyé à Compiègne le 26 avril 1944. Déporté à Buchenwald le 14 mai 1944, il y meurt le 14 mars 1945. Sa fille, Yvette, a onze ans.

Déclaré "Mort pour la France", Roger Hamon recevra la Médaille de la Résistance.

 

Références: Archives du Bureau "Résistance";  Bulletin de l'A.A.S.S.D.N. n°13, p.4 http://www.aassdn.org/araMnbioHa-Hz.html#HAMON



09/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres