RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

HEISER Constant

HEISER Constant Henri Edouard                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingénieur,  Chef de section principal  à AMIENS (80)

Détaché et Chargé de la remise en état de la ligne Rennes Brest en juillet 1944 

à la 55e Section des chemins de fer de campagne 

 

 

Chevalier de la Légion d’honneur

Croix de guerre avec palmes

Silver star américaine

 

 

Date de naissance : 03 juillet 1910

Lieu de naissance : PARIS  75009

Date de décès : 09 aout 1944

Lieu de décès : PLOUIGNEAU (29)

Circonstances : Tué aux combats de la libération

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la Plaque commémorative S.N.C.F. Morlaix

Plaque commémorative SNCF  Rennes

Revue Notre Métier N° 25 du 27 juillet 1945

Avec tous nos remerciements à son fils Jean Claude, consulter son Site internet http://famille-heiser.com/  

 








Constant HEISER  

Constant Heiser fait l'école polytechnique et en sort  dans la Botte (50 premiers). Il entre comme ingénieur à la compagnie des chemins de fer. En 1939, la guerre éclate avec l'Allemagne et la France et craignant une nouvelle invasion, le P.L.M. envoie Constant organiser les chemins de fer en Afrique du Nord  (Algérie-Tunisie). On le croyait bien à l'abri de la guerre alors que ses deux cousins: jean HEISER et Roger GUILLON étaient prisonniers en Allemagne, l'un prisonnier de guerre, l'autre prisonnier résistant.

La fin de la guerre approche et en 1945, il ne reste en France que quelques poches d'occupation allemande en Bretagne (St Malo et Redon la région de Caen). Constant Heiser est nommé commandant et rejoint le General De Gaulle par  l’Angleterre et  par l’Espagne.

Nommé  par celui-ci, il arrive en France le 9 juillet pour réorganiser les lignes de chemin de fer. (Ce qu'il avait déjà magnifiquement réalisé dans les colonies africaines).

De retour, Constant Heiser annonce à ses cousins ,  sa venue prochaine à Rennes pour inspecter la ligne de Rennes à Brest et la remettre en état après les nombreux bombardements qu'elle a subit.  (Il ne put jamais leur rendre visite !)

 

 le 9 aout 1944,à Plouigneau. il part en jeep faire une reconnaissance sur le terrain  avec son collègue Henri Pruvot (voir cette notice), cheminot, colonel à la 55e Section des chemins de fer de campagne,  et le capitaine américain Baar du 720eme bataillon of railway (seul survivant). 

  Ils seront tués peu après ainsi que leur chauffeur Américain, James Jr CLARDY  par des tirs allemands.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



23/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres