RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

HELARD Gilbert

HELARD Gilbert

Dit Vincent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Employé à l'Entretien de la gare SNCF de Conflans-Jarnisy. (54)

 

 

 

 

//www.conflans-en-jarnisy.fr/page16-les-conflanais-dans-l-histoire.html

 

 

 

 

Date de naissance : 27 mars 1923

 

Lieu de naissance : ETAIN  (54)

 

Date de décès : 1er octobre 1950

 

Lieu de décès : Conflans-Jarnisy. (54)

 

Circonstances : Mort des suites de déportation à l’âge de 27 ans

 

 

 

Méthode de recherches Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Site internet ville de conflans en Jarnisy ; //www.conflans-en-jarnisy.fr/page16-les-conflanais-dans-l-histoire.html

Site internet Mémorial II Mauthausen  > //monument-mauthausen.org/61230.html?var_recherche=helard

 

-------------------------------

 

 

 


Gilbert Hélard est né à Etain le 27 mars 1923. Sa famille résidait au passage à niveau de

l'avenue de la République à Conflans. Il était employé à l'Entretien de la gare SNCF de Conflans-Jarny.

En septembre 1943, tous deux réfractaires au STO (service du travail obligatoire) instauré par les Allemands, ils décident de rejoindre le maquis de Haute-Savoie, où ils participent à de nombreuses actions organisées par la Résistance locale.

Gilbert Hélard, qui prend le pseudonyme de Gilbert Vincent (nom de jeune fille de sa mère) entre dans l'Armée Secrète du secteur de Cluses, en qualité d'agent de liaison. Surnommé "le chef de gare" par ses camarades, il participe à de nombreuses opérations, coups de main et sabotages. Désigné pour accomplir diverses missions en liaison avec les FTP (Francs-Tireurs et Partisans) de Cluses, il est arrêté par la Gestapo le 1er janvier 1944 dans le secteur des Gêts.  Emprisonné à l'Ecole d'Horlogerie de Cluses, il y subit de nombreux interrogatoires. Cependant, malgré les méthodes employées par les Allemands, il ne révèle rien de ce qu'il sait.  Transféré à la prison Montluc de Lyon (la prison où Jean Moulin fut incarcéré quelques mois plus tôt), il est traduit devant un tribunal militaire et condamné aux travaux forcés à perpétuité. Après un séjour au camp de Royallieu à Compiègne, il est, avec son camarade Robert Aubry, déporté le 13 mars 1944 sous le sigle NN au camp de Neue-Bremm, puis à Mauthausen (matricule 61230), où il est affecté dans le kommando de Gusen 2, à l'usine souterraine de Saint-Georgen.

Il est libéré par l'Armée Américaine le 5 mai 1945 et rapatrié en France par avion le 19 mai, à l'hôtel Lutetia.

En 1946, il épouse Yolès Lovisa qui lui donne un fils, Alain, né en 1948. Cependant, profondément marqué par les conditions terribles de sa déportation, il décède le 1er octobre

1950. Il avait 27 ans.

Le 1er juin 1963, il est cité à l'Ordre de l'Armée à titre posthume et décrit comme un  "magnifique Patriote" par le Ministre des Armées Pierre Messmer. Le 15 octobre 1963, lui sont  décernées la Médaille de la Résistance et la Croix de Guerre avec palme.

 

//www.conflans-en-jarnisy.fr/page16-les-conflanais-dans-l-histoire.html

 

 

 

----------------------------

 

 

 

HÉLARD GILBERT, dit GILBERT VINCENT

né le 27/03/1923 à Etain (55) - France
Matricule : 61230

 

 

AVANT LA DÉPORTATION

  • Lieu de résidence : Les Gets (74) - France
  • Profession : Employé SNCF

DÉPORTATION

PARCOURS AU SEIN DU COMPLEXE CONCENTRATIONNAIRE : 
AFFECTATION AU CAMP CENTRAL ET KOMMANDOS EXTÉRIEURS

LIBÉRATION ET RAPATRIEMENT

  • Lieu de libération : MAUTHAUSEN ou GUSEN, le 05/05/1945
  • Lieu de rapatriement : LUTÉTIA, le 20/05/1945

 

//monument-mauthausen.org/61230.html?var_recherche=helard

 



17/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres