RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande

HISTOIRE DE L'ALSACE SOUS L'OCCUPATION ALLEMANDE (1940-1945)

Marie-Joseph Bopp
Introduction et commentaires de Gabriel Braeuner

Cette Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande est l'un des rares ouvrages à présenter une vaste synthèse de ces années noires au cours desquelles l'Alsace fut brutalement annexée à l'Allemagne du IIIe Reich (1940-1945). Marie-Joseph Bopp y retrace avec force documents cette période, remontant aux années d'avant-guerre et terminant son étude aux premières années de la réintégration dans la France.
L'auteur évoque tous les aspects d'une Alsace sous la domination allemande : la nazification de l'administration locale, les expulsions d'Alsaciens et l'arrivée d'Allemands et de populations des contrées de l'Est, les organisations de jeunesse en Alsace, les nouvelles règles scolaires, la vie culturelle, les spoliations financières, l'agriculture, la médecine et les questions raciales, les religions, la police et la justice, les camps du Struthof et de Schirmeck, le STO, la résistance, les combats en Alsace et la libération des villes… jusqu'au retour de l'Alsace au sein de la France.
C'est donc un vaste panorama qui est dessiné dans cet ouvrage où l'érudition côtoie les anecdotes, les situations douloureuses et les tourments d'une population qui avait déjà connu, 70 ans plus tôt, une annexion « légalisée » cette fois par le traité de Francfort de 1871.

Une histoire vécue intensément par l'auteur et alimentée par de nombreuses sources d'époque. Professeur à Colmar durant la guerre, historien, résistant de l'ombre, il est l'auteur d'un journal relatant la vie quotidienne sous l'occupation.

Le texte de Marie-Joseph Bopp est enrichi d'une introduction, de commentaires, d'une chronologie, d'un glossaire et d'un dictionnaire des personnalités réalisés par Gabriel Braeuner, archiviste, historien et auteur de nombreuses publications.

Né en 1893 de Sélestat, Marie-Joseph Bopp (décédé en 1972) effectue ses universités à Strasbourg. Envoyé en Allemagne pour le service militaire, il est réformé et obtient son doctorat en 1916 avec une thèse consacrée au poète et pédagogue colmarien Pfeffel. Puis, il exerce comme professeur au lycée Bartholdi de Colmar et s'intéresse à l'histoire sociale et littéraire de l'Alsace, ainsi qu'au théâtre alsacien (il adaptera Le Malade imaginaire de Molière en alsacien).
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il rédige un journal (publié en 2004) où il décrit la réalité de l'occupation dans sa ville. Après guerre, il rédige en quelques mois cette Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, l'un des rares livres portant un regard panoramique sur cette période douloureuse. Son étude sera publiée quelques mois plus tard, en septembre 1945, chez un imprimeur alsacien qui résidait au Puy-en-Velay. L'ouvrage sera couronné par l'Académie française qui lui attribue le Prix de la Pensée française.



25/05/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres