RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

LAGARRIGUE Maurice

LAGARRIGUE Maurice Célestin François

 

 

 

Surveillant principal Service Electrique à CAPDENAC – Gare (12)

 

 

Date de naissance : 12 septembre 1901

Lieu de naissance : FIGEAC (46)

Date de décès : 19 juin 1944

Lieu de décès : CAPDENAC Gare (12)

Circonstances : Fusillé Exécuté

 

Méthode de recherche Rail & mémoire pour cette notice.

 

Relevé de la gare de CAPDENAC GARE (12)

Site internet Mémorial GENWEB

SGA dossier AC-21P-68535

CONTACT Famille ;  François SAUTERON,  son neveu ; écrivain,  auteur de  Deux Beaux Salauds la Rafle du Figeacois des 11 et 12 Mai 1944 de François Sauteron page 87, avec tous nos remerciements pour sa gentillesse et son aide .

 

26 mars 2013 : PDF Complément d'infos Cliquez ici

 

Maurice LAGARRIGUE était cheminot à Capdenac dans l’Aveyron .

Il était  résistant, membre des  Forces françaises de l'intérieur et appartenait au réseau Franc Tireur .

Il était marié et père d un enfant, Jacques.

Le 19 juin 1944, alors qu’ il tente de rallier des soldats allemands « mongols » en les invitant à la désertion,  l’ affaire tourne mal et dans la soirée , une compagnie encercle sa maison, Maurice Lagarrigue qui tente de s’enfuir est abattu près de son domicile

 

 

 

 

----------------------

 

 

 

Deux Beaux Salauds la Rafle du Figeacois des 11 et 12 Mai 1944 de François Sauteron

 

  Quercy martyrise occupation liberation retour des absents de François Sauteron (8 juin 2012)

 ------------------------

 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/20/1110633-faycelles-francois-sauteron-sort-deux-beaux-salauds.html

 

 

« Deux beaux salauds » : C'est le titre du dernier livre de François Sauteron, lequel ne pouvait trouver meilleurs qualificatifs pour désigner deux sinistres personnages, exécuteurs des basses œuvres qui firent régner la terreur dans le Figeacois et ailleurs durant l'occupation allemande : Il s'agit des tristement célèbres Hercule et Isanove.

Après des années de recherches, de découverte de documents inédits, de rencontres, François Sauteron a, pas à pas, retracé le parcours de ces deux individus. Deux traitres qui, après être rentrés dans la Résistance et en avoir connu toutes les ramifications devinrent des agents de la Gestapo, à laquelle ils livrèrent sans vergogne les maquisards qu'ils avaient côtoyés… torturant eux-mêmes leurs ex-amis avec une cruauté sans pareille…

L'auteur relate aussi la bataille de Cajarc, l'embuscade de Viazac, les fusillés au hasard, les fermes brûlées et surtout la grande rafle des 11 et 12 mai 1944, qui envoya 1 200 personnes du haut Quercy en déportation.

Des nombreux témoignages recueillis auprès des survivants, il a reconstitué dans les moindres détails les péripéties, les souffrances endurées durant l'interminable voyage vers l'Allemagne…

La Das Reich ? Ah oui, on connaît. Les 99 pendus de Tulle aussi, les 642 martyrs d'Oradour-sur Glane, encore davantage. Mais qui se souvient, en dehors du Quercy de cette division, célèbre pour sa cruauté, qui opéra cette immense rafle dans plus de 30 communes du Lot…

L'auteur tient à préciser : « J'ai réalisé ce livre, conseillé par Pierre Combes, grand Résistant, créateur du musée de la Résistance de Cahors, à la mémoire duquel cet ouvrage est dédié et, pour avant tout, rendre hommage à celles et ceux qui ont souffert. Rendre hommage également aux Résistants auxquels nous devons notre liberté… Il ne s'agit pas de régler ici des comptes, mais simplement de ne pas oublier ce drame. »

L'on peut d'ores et déjà, se procurer ce livre, publié par les éditions L'Harmattan dans toute bonne librairie.

La Dépêche du Midi ;

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/20/1110633-faycelles-francois-sauteron-sort-deux-beaux-salauds.html



25/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres