RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

LECOQ Lucien

LECOQ Lucien

 

 

 

 PORTRAIT BLOG .jpg

 

 

 

 

 

Facteur enregistrant à RENNES (35)

 

Date de naissance : 10 novembre 1903

Lieu de naissance : TREILLIERES La Gréhandière (44)

Date de décès : 25 fevrier 1945

Lieu de décès : Buchenwald

Circonstances : Mort en Déportation

 

Méthode de recherche R& M pour cette notice :

Relevé de la plaque SNCF de rennes (35) 

 Contact famille : son fils Joël BRETEAU* à qui nous devons tous les renseignements publiés, avec tous nos remerciements .

Ainsi qu'à Jean BOURGEON qui nous a mis en contact ; voir cette page ! http://treillieresaufildutemps.blogspot.fr/

 

 

 

Lucien LECOQ était agriculteur chez ses parents jusqu’en 1926, il avait effectué son service militaire : du 12 novembre 1923 au 10 mai 1925 au 21e Régiment de tirailleurs Nord-africain. Et a l issue de celui-ci ne souhaitait pas reprendre le travail à la ferme familiale. En décembre de cette année-là ; il entre aux chemins de fer de l’Etat au service Voie et Batiment à Versailles-rive-gauche (78) .

Il se marie à Treillières le 6 aout1929 avec Berthe R….  (de Treillières) En 1933, il est muté au service Exploitation au dépôt de Trappes (78). Il est père d’un  garçon, Claude,

 

Pendant l’Occupation allemande, il participe en tant qu’isolé à la Résistance ferroviaire au dépôt de Trappes. Il est muté, suite à une séparation avec son épouse, et à sa demande, au dépôt de Rennes le 1 juillet 1941.

Probablement victime d’une dénonciation provenant d’ une personne de son ancienne belle famille, connue pour ses sympathies pétainistes, Il est arrêté par la Gestapo en gare de RENNES, sur son lieu de travail,  le 24 septembre 1942, arrestation liée à une affaire non éclaircie avec un interprète allemand de la gare qui sera fusillé quelques jours après . Lucien LECOQ est condamné à 1 an et 10 mois de prison.

 

Lucien LECOQ est incarcéré à la Prison de Rennes du 24 septembre 1942 au 5 mars 1943, il est transféré au Fort de Villeneuve-Saint-Georges du 6 mars 1943 au 18 mai 1943.

Le 19 mai 1943 il est déporté en Allemagne par le convoi liste n°302. Interné à la prison de Bernau (Berlin) puis au camp de concentration de Dachau 137390 (Da),  puis à Auschwitz (Monovitz ?)

En janvier 1945, il est transféré à Buchenwald 131378 (Bu) où il meurt le 25 février 1945.

----------------------

*Après sa séparation, Lucien Lecoq avait refait sa vie  et sa compagne attendait un enfant qu’il ne connaitra jamais, Joel Breteau à qui nous devons tous les renseignements publiés.

 

Déclaré « Mort pour la France » au JO du 26/10/1948.

Déclaré « Mort en déportation » au JO le 23/03/1994



04/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres