RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

MANO Marcel

MANO Marcel

 

 

Cheminot à NANTES (44)

 

Date de naissance : 5 décembre 1919

Lieu de naissance : VILLEGOUGES (33)

Date de décès : 13 mars 1945

Lieu de décès : GUSEN   

Circonstances : Mort en déportation

Enregistré à MAUNTHAUSEN sous le matricule 60229

 

 

 

Méthode de recherches Rail et Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque de la gare de NANTES

Livre Mémorial FMD Tome II page 300

Recherche de notre correspondant de Nantes Carlos FERNANDEZ

Article « Ouest Eclair » de 12 février 1943

Courrier de Denise MANO, sa belle sœur ;  militante à la F.N.D.I.R.P.

ADLA 27 J 48 ;  ADLA 1694 W 50 ; 4 M 1851

 

 

--------------------------

 

Marcel MANO est le fils de François MANO, employé à la SNCF et de Jeanne CASENOVE, ménagère, il adhère aux Jeunesses Communistes en 1937 à Chantenay (44).

 Il devient trésorier de cette cellule et participe à l’activité de cette organisation avec ses deux frères René et Raoul.

D’abord employé comme menuisier à la Société Saint-Gobain, il entre au chemin de fer comme auxiliaire à Chantenay.

 

         Pendant l occupation allemande,  il devient responsable d’un groupe du Front National de Libération qui couvre les secteurs de Chantenay, Roche Maurice et Sainte Anne à l’ouest de Nantes. Outre le collectage d’argent pour l’aide aux prisonniers politiques et la distribution de tracts clandestins, il part avec son frère René en opérations nocturnes dans le bas de Chantenay, une cité ouvrière.

 

            Ils repèrent les lieux où des soldats allemands se divertissent dans certains cafés, les deux freres crèvent les pneus des camions ou voitures de l’occupant. Ils remplissent leurs poches avec du sable qu’ils déversent dans les réservoirs des véhicules allemands. Parfois, Marcel part seul la nuit pour ce type d’opération.

 

            Sur dénonciation ( ?) Marcel Mano et ses deux frères sont arrêtés le 31 juillet 1942. Il s’en suit un long calvaire. Torturé au commissariat, rue Garde Dieu à Nantes, il est inculpé le 8 janvier 1943 et jugé le 11 février, avec 20 autres résistants dont ses 2 frères, par la Cour d’Appel de Rennes (Section Spéciale).

Condamné à 3 ans de prison, il est déporté le 22 mars 1944 par le convoi 1191. Arrivé à Mauthausen le 25 mars1944, il décède au Kommando de Gusen le 13 mars 1945.

 

            Son frère René, déporté, est libéré le 5 mai 1945.

            Son autre frère Raoul, lui aussi déporté, est rapatrié le 11 novembre 1945.

 

 

Photo source ADLA

 

 

***

 

                                   Plaque gare de Nantes

 



01/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres