RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

MARCA Jean

MARCA Jean (Henri)



 

Cheminot ouvrier mineur à Auray (56)

 

Date de naissance :31 juillet 1920

Lieu de naissance :Auray

Date de décès : 30 avril 1942

Lieu de décès : VANNES (56)  

Circonstances : Fusillé

 

 

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque de la gare de AURAY

Le Maitron => Cheminots et Militants, un siècle de syndicalisme ferroviaire, sous la direction de Marie-Louise GOERGEN, Collection Jean MAITRON (Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Les Editions de l'Atelier, 2003

Photo > " Les FTP de Bretagne : Maquisards, terroristes, patriotes ou bandits ? "de Roger Le HyaricISBN-10: 2950705006 / ISBN-13: 978-2950705006

 CAHSNCF LE MANS en ligne

 

 

Jean MARCA , jeune cheminot à Auray (Mobihan), était un militant syndicaliste CGT.

Condamné par un tribunal français, avec Henri Conan, pour distribution des tracts de la CGT, il fut livré aux Allemands et fusillé avec celui-ci en avril 1942.

SOURCE : Article de Roger Le Hyaric dans les Cahiers de l'Institut CGT d'histoire sociale de Bretagne, numéro spécial 1895-1995, le centenaire de la CGT.

Article paru dans le Bulletin Municipal d'Auray - N°65 - de Novembre 1995.

« sous le pseudonyme de Réal, Joseph Rollo s'engage activement dans la résistance.Outre son rôle important depuis les années 30 dans les milieux syndicaux de l'enseignement primaire, il était devenu secrétaire de la défense laïque au niveau national. Son engagement le mènera à rédiger "l'appel aux instituteurs de France" pour les inciter à s'unir dans des actes de résistance. Son message passé sur les ondes de la BBC aura un impact considérable. Après sa classe, il part en vélo prendre contact avec les camarades de son groupe liés à l'organisation "libé nord".

 Il est chargé principalement du recrutement des agents et collaborera étroitement avec les cheminots qui sabotent les voies ferrées, déboulonnant des rails, ou injectant du sable fin dans le système de graissage des machines, entravant les déplacements allemands. Certains paieront cher le prix de leur courage comme Jean Marca, Léon Jaffré et bien d'autres, fusillés ou déportés...

Crédit photo => Le Souvenir Français à Auray

http://sfauray.site.voila.fr/

 


05/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres