RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

MEZAILLES Pierre Marcel

MEZAILLES Pierre Marcel 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Coll Dejoux Mezailles pour R&M

 

Elève mécanicien, aide conducteur à VAIRES (77)

 


 

Date de naissance : 21 octobre 1903

Lieu de naissance : LAGNY (77)

Date de décès : 07 décembre 1944.

Lieu de décès : Flossenburg Mülsen

Circonstances : Mort en Déportation

 

 

 

NB : erreur ds l’orthographe du nom ds le dictionnaire de la FMD > MEZEILLES Pierre, 57935 (Sa), 21.10.1903,Lagny (77),F, Buchenwald (Lei) DCD. 

 

 

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Contact famille : sa fille Micheline avec tous nos remerciements .

Relevé de la plaque du Dépôt de VAIRES (77)

Dictionnaire FMD page 632 et art de présentation page 579 de Thomas Fontaine et Guillaume Quesnée

Mémorial d’Oranienbourg Sachsenhausen page 284, 1ere Edition, de Jean Bezaut (1)

Archives SNCF Le mans

 

 

 

 

 

Pierre Mezailles était marié avec Simone GUYON. Le couple était domicilié au 54 rue Felix Faure à Vaires sur Marne et avait 4 filles, Micheline l’ainée, âgée de 16 ans lors de l’arrestation de son père et qui en  fut témoin, Pierrette 9 ans, Monique 5 ans  et Danièle 2 ans… il était aide conducteur au dépôt de Vaires .

 

 Il était le fils de Pierre MEZAILLES Pierre né le 08 avril 1876  à Artiguemy dans les Hautes-Pyrénées qui était Sapeur au 9e Régiment du Génie de Tarbes et  fut  Tué à l'ennemi le 19 avril 1915 au  Château d'Offémont à Tracy-le-Mont, dans l’Oise.

 

 

Pierre Mezailles Fils, était adhérent CGT avant-guerre et résistant, il fut arrêté à son domicile par la police française, le 14 septembre 1942 dans la matinée, avec sans doute, 16 autres personnes, dont un bon nombre  de cheminots. Plusieurs décèdent à la suite de cette répression menée par la police française qui enquêtait sur la reconstitution d'une cellule communiste au dépôt SNCF de Vaires.

 

 L’arrestation de Pierre Mezailles eu lieu devant  sa fille Micheline, alors qu’il se préparait…juste avant de partir faire un train.

 Les policiers lui laissèrent le temps de manger et en fouillant dans des tiroirs, sans même réellement perquisitionner trouvèrent une carte de la CGT sans en faire grand cas, et en lui disant « tu sais pourquoi on vient te chercher » . . .

 

Un grand nombre de cheminots du dépôt de Vaires fut également victime de cette vague d’arrestation, dont Arsène DEJOUX, un jeune et proche collègue de Pierre qui subira le même sort, mais aura la chance de rentrer et épousera Micheline après la guerre …

 

 

Pierre est incarcéré à Hôtel Cahen d'Anvers au n° 2  rue de Bassano* à Paris puis à la prison du Cherche Midi.  

 

Il est transféré au Fronstalag 122 ; il passe directement au fort de Romainville, centre d'otages et annexe de Compiègne (les deux camps formant ensemble le Frontstalag 122)

Le 24 janvier 1943, il est déporté par le convoi I 74 parti à destination du camp de concentration de Sachsenhausen où il est, dès l’arrivée enregistré sous le numéro de matricule 57935.

Il est transféré à Buchenwald le 22 juillet 1944, il est enregistré sous le numéro 67226 à Buchenwald  …

Il est ensuite transféré à Leipzig. Kommando dépendant du KL Buchenwald et il n'est pas possible de  déterminer avec exactitude où il a été envoyé.

Puis en aout 44 à Flossenburg au kommando Mülsen Müls ( Saint Michel) -

Ce kommando, de plusieurs centaines de détenus travaille pour les constructions mécaniques Erla. Il est situé près de Glauchau à 30 km à l’ouest de Chemnitz....

 

.

 

Il décède à Flossenburg Mülsen le 07 décembre 1944.

 

 

* Hôtel Cahen d’Anvers. En 1942, cet hôtel fut réquisitionné par la Dienststelle Westen1 à la famille Cahen d'Anvers et devint une annexe parisienne de Drancy sous le nom de Bassano2.

 

Les autres cheminots de Vaires arrêtés le 14 sept et dont j’ai retrouvé une trace, sont :

 

AUGER Marcel  déporté, par convoi  I 74, DCD à Sachsenhausen.

BERWEILLER Marcel,  déporté par convoi  I 74, Rentré.

GOURGUECHON Carolus,  déporté par convoi  I 74, DCD  à Dachau.

GUILLAUME Georges, déporté par convoi  I 74, rentré de Dachau mais DCD au retour.

DEJOUX Arsène, déporté par convoi  I 74,  rentré le 25 mai 1945, et qui épousera Micheline, la fille de Pierre Mezailles

Et GODIVEAU Raoul …déporté par convoi  I  89 Mauthausen Rentré.

 

------------------------



12/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres