RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

PORTERIE Étienne

PORTERIE Etienne  Louis Edmond

Porterie blog 4.jpg




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheminot, Chef de Train à LYON (69)

 

 

 

 

Date de naissance : 20 novembre 1893

Lieu de naissance : BONNEFONT (65)

Date de décès : 2 mai 1945  

Lieu de décès : SANDBOSTEL, ALL

Circonstances : Mort en Déportation

 

 

 Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Relevé de la plaque SNCF Hall Direction Régionale à Lyon-Perrache. http://railetmemoire.blog4ever.com/lyon-perrache-69-plaque-du-siege

Livre mémorial de la FMD Tome 2,  Page 1340.

Livre mémorial de Neuengamme

  Contact Famille ; tous nos remerciements à Yvonne sa belle fille ainsi qu’à sa petite fille, Christine.

CAH SNCF Le Mans cote du dossier 118LM108/1

Amicale de Neuengamme et de ses Kommandos   http://www.campneuengamme.org/ng2/index.php/1938-1945-le-camp-central/evacuations/sandbostel

Site Internet Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_Didier

Martin et Jo Basse, Histoire de Caluire-et-Cuire, Lyon, Fot, 1976.

 

 

 

-------------------------------

 

 

Etienne PORTERIE était  Cheminot, il était chef de train à Lyon Croix Rousse.

 

Il était marié, le 25 mars 1922, avec Marie Françoise Antoinette  Laforgue née le 12 juin 1894  à Fronsac Haute Garonne .

Le couple avait 4 enfants,  Hermance née le 2 février 1923 à Lyon 4è ; Maxime né le 29 février 1924, Roger né le 30 juillet 1925, Robert né le 2 septembre 1930 .

La famille résidait au  17 rue Albert Thomas à Montessuy, Caluire.

 

 

Ancien combattant de la guerre de 14-18 au 18 éme régiment d'infanterie ; il avait été blessé au visage le 24 mai 1916 à Douaumont ; et avait été démobilisé le 2 août 1919.

 

 Il rentre aux chemins de fer en mars  1921 comme homme d équipe au PLM mais en poste à Alger, 

Etienne et Marie se sont mariés à Alger le 25 mars 1922 où Marie était venu le rejoindre

Puis avant la naissance de leur premier enfant, il est muté à Lyon.

 

En 1942 il rejoint les rangs de la Résistance, il faisait partie des Forces Françaises Combattantes,  il était Sous-Lieutenant  FFI du camp Didier*.   Son nom de code était Francis. Le camp Didier était le maquis du 4e secteur de l'Armée Secrète du département du Rhône. Le camp était basé à proximité du « bois du Noyer », entre Mionnay et Tramoyes, dans l'Ain.

 

Il a fait passer clandestinement de nombreuses personnes en zone libre à partir de Chalon sur Saône et de Bourg en Bresse.

 

Lui et sa femme sont impliqués dans la résistance ; ils cachèrent 2 aviateurs alliés tombés en France. ils furent après guerre reconnu et honoré par les USA .

 

                                    2015 113blog.jpg2015 114blog.jpg



 

Porteire Mme (1).jpg

Marie Porterie , son épouse 

 

 

 

Il fut arrêté à son domicile le 23 mai 1944 à 20h00 par la police allemande.

Il a été arrêté en même temps que Louis Rossio membre des FTP qui habitait la même rue et était chauffeur de taxi qui a été déporté comme lui à Neuengamme et au Kommando, Bremen-Osterort,  ; (ils sont enregistrés ensemble, 39959 et 39960, Louis Rossio est mort le  18 mai 1945.)

 

Incarcéré au fort de Montluc à Lyon du 23 mai 1944 au 22 juillet 1944 cellule 53.

 

 Sa famille le croit en un premier temps fusillé .

 

Etienne Porterie est parti de Lyon Perrache II le 25 juillet 1944 pour le Fronstalag 122 à Compiègne.

Le 28 juillet 1944, il est déporté par le convoi I 250 parti de Compiègne pour le camp de concentration de NEUENGAMME où il est enregistré sous le numéro de matricule 39960.

 Il est affecté au Kommando, Bremen-Osterort, « Les 900 détenus de ce kommando qui porte également les noms de Riespott et d'Hornisse, travaillent à la réalisation d'un bunker pour sous-marins dans la base sous-marine. ».

À une date inconnue, il fait parti d’un transport pour Sandbostel. "Ce n'est pas un Kommando, mais un camp de PG, Situé à l'ouest de Hambourg, le Stalag XB, devenu ""mouroir"" de Neuengamme à partir du 13 avril 1945. »

Le camp est libéré par les troupes anglaises le 29 avril 1945.

 

Etienne Porterie est libre, Il écrit une lettre à sa femme, datée du 1er mai 1945.

 

 

 

Etienne Porterie  est mort du typhus le 2 mai 1945 à Brème

----- 

En aout 1944 ,  lors de la libération de la France et de la région Lyonnaise, son épouse est en un premier temps prévenue qu' Etienne a été fusillé par les allemands, elle est convoquée pour reconnaitre un corps ... non identifiable ...  elle s' accroche à l espoir que ce n est pas lui, et qu il est encore vivant ...

Lorsque la famille reçoit en mai  1945 la lettre envoyée depuis le camp de Sandbostel libéré , la joie est grande ; elle sera de courte durée ...

 

 

 

 

 

 

09-01-2015 17_08_213.JPG

 

 

Etienne Porterie 

 

Titulaire de la croix de guerre avec palme, de la médaille de la Résistance ; chevalier de la légion d'honneur à titre posthume.



30/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres