RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

QUARANTE Georges

 

QUARANTE Georges

Quarante G ChasAlpin.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cheminot Auxiliaire,  Inspecteur des voies en gare d’Amiens (80)

 

Date de naissance : 25 janvier 1910

Lieu de naissance : Amiens

Date de décès : 31 aout 1944

Lieu de décès : Amiens

Circonstances : tué aux combats de la libération

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice 

 

Relevé de la plaque de la gare du Nord d'Amiens (80)

La Somme dans la Guerre: 1939-1945  Jacques Béal   Horvath-Martelle, 1986

Contact famille : sa fille Mme Thibaut, avec tous nos nos remerciements pour les photographies présentées et les informations concernant son père .

 Site Internet Mémoire des Hommes      Cote du dossier      AC-21P-134473

 

 -------------------------------------

 

 Georges QUARANTE était cheminot à Amiens ,  précédemment ajusteur electricien puis militaire de carrière .

Il était entré  à la SNCF Auxiliaire aux chemins de fer du Nord, à la SNCF en qualité « d’inspecteur des voies »  

Il était marié et père de six enfants. La famille résidait rue Jean de la Fontaine à Montières.

 

 

 Il faisait partie de la Résistance et était  membre des FFI au  Mouvement O. R. A,  Secteur Somme ; Organisation de Résistance de l’Armée, Corps Francs – Groupe de Dreuil des Amiens du 25 aout 1944 au 31 aout 1944 jour où il a été tué au combat..

 

 

il fut tué à la tête de son groupe, le  31 aout 1944 lors d’un combat contre des soldats allemands retranchés dans un hangar à Longpré les Amiens, après avoir déminé le pont écluse de Montières, lors des combats de la Libération d'Amiens (80) ce qui  permit aux alliés d'éviter la bataille d'Amiens .

 

 

QUARANTE Georges enfants .JPG

 

 Il avait 34 ans et laissait une veuve avec 6 enfants, l’ainé avait 14 ans le plus jeune 3 mois…….

 

 une avenue de Montières, ainsi qu’une école à Étouvie (80) et un Choeur de Chant d ‘Amiens porte son nom et honorent sa Mémoire

 

----------------------------------

 

QUARANTE G ARMEE2.JPG

en 1942  Sous le drapeau  

au 40ème Bataillon de Chasseur Alpin et affecté à la 4.Compagnie de Montagne Le 22.05.1942.    

 

 -------------------------------

 

 

QUARANTE Georges 

Note de sa fille,  Marie-Thérèse Thibaut, née le 20/01/1940, 

 

Né le 25.01.1910 décédé le 31.08.1944 après avoir déminé les ponts de Montières, en attaquant avec son groupe, des soldats allemands retranchés dans un hangar à Longpré les Amiens. 

– livret militaire, inscrit sous le N° 70 A Canton S.O, classé dans la 3ème partie de la liste en 1930.

A obtenu le BPME à Amiens, 2ème session 1929 – 455 points – BS Cycliste, classé 69ème du classement général sur 133 candidats reçus.

Engagé volontaire par avancement d’appel le 16.10.1929 à la sous-intendance militaire d’Amiens au titre du 51ème régiment d’infanterie – Nommé Caporal le 22.04.1930 Renvoyé dans son foyer le 11.10.1930 – En disponibilité le 15.10.1930. Certificat de bonne conduite, affecté au Centre Mobilisateur d’Infanterie N°22.  Nommé sergent dans la réserve le 15.10.1930 – Rengagé pour 18 mois le 25.10.1930 en qualité de caporal-chef.Rengagé pour 18 mois le 9.02.1932 en qualité de Sergent, réengagé pour un an à compter du 19.10.1933.

Admis dans le cadre des sous-officiers de carrière à compter du 25.05.1934 à la sous-intendance militaire d’Amiens. Affecté au 155ème régiment d’infanterie à Montmédy à compter du 25.08.1936.Nommé Sergent-chef à compter du 1/11/1936 au régiment N°32 – Affecté au 23ème RI le 1.09.1940  -  Muté au à la 9ème Compagnie le 9.11.1940

Nommé Adjudant par DM N°697Sd/PM en date du 30.04.1942 à compter du 1.04.1942 au régiment N°26. Muté au 40ème BCA et affecté à la 4.CM Le 22.05.1942. Affecté à la 3ème CM à compter du 1.08.1942    

En permission jusqu’au 28.02.1943, en congés d’Armistice le 1.03.1943, mis en disponibilité le 15.11.1943.

Est entré à la SNCF en qualité « d’inspecteur des voies » (sans plus de précision)

A servi dans les FFI Mouvement ORA Somme Corps Francs – Groupe de Dreuil des Amiens du 25.08.1944 au 31.08.1944 où il a été tué au combat.

A sa mort, « Résistance Fer » nous a aidés en nous offrant des vacances à St Raphaêl à « LA MAISON DU SOUVENIR » et en 1957 la dernière des filles a bénéficié d’un séjour dans camp ATC SNCF à Belle île en Mer. Trois des enfants ont également reçu un petit trousseau de linge à l’occasion de leur mariage. UN GRAND MERCI A RESISTANCE FER .

 

------------------------------

Attest 2JPG.JPG

 

Attest .jpeg.jpg

 

Atest 3.JPG



05/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres