RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

ROUSSEL Maurice

ROUSSEL Maurice, Fernand

 

Charron à REIMS (51)

 

Date de naissance : 24 janvier 1909

Lieu de naissance : HOERICOURT (52)

Date de décès : 6 octobre 1942

Lieu de décès : AUSCHWITZ

Circonstances : Mort en Déportation

Enregistré à AUSCHWITZ sous le matricule 46 081

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Livre mémorial de la FMD Tome I , page 444

Revue  «  Notre Métier » de Novembre 1946

Site Claudine CARDON-HAMET «  Déportés politiques à Auschwitz »

http://politique-auschwitz.blogspot.com/2008/03/roussel-maurice.html

 

Site Mémoire Vive => http://dev.memoirevive.org/

 

Documents du Site Déportés politiques à Auschwitz :

Certificats d'appartenance aux FFI (cliquez)

Notification Garde d'Adjudant (cliquez)

 

 

 

ROUSSEL Maurice Fernand  46081

           

Né le 24 janvier 1909 à Hoëricourt (Haute-Marne) il est domicilié à Reims dans l'ancienne rue Charles Lucet. Pupille de la Nation (2 décembre 1919), il est marié, a un enfant, Rolland. Il travaille comme charron à la SNCF. Militant communiste et syndicaliste CGT, il forme René Manceau, Roland Soyeux (eux aussi déportés le 6 juillet 1942), et Gaston Lelaurain (arrêté dès le 24 juin 1941, déporté en 1943 à Oranienbourg où il est mort en 1945) le premier groupe de résistance SNCF de la région. Arrêté le 26 février 1942 à son domicile, par la Feldgendarmerie, comme otage, le même jour que 17 autres marnais. 

Il est incarcéré dans la prison Robespierre de Reims, puis transféré le 5 mars 1942 au camp de Compiègne-Royallieu. il y porte le matricule 3677.

 

Il meurt à Auschwitz le 6 octobre 1942, d'après "les livres des morts d'Auschwitz".

Il reçoit la mention mort pour la France (10 décembre 1946), mais l'homologation comme déporté-résistant lui est refusé, malgré un certificat d'appartenance aux FFI du 2 février 1948 délivré pour son appartenance au Front National pour l'indépendance et la liberté de la France. Ce mouvement est fondé le 15 avril 1941 par le Parti communiste, où il est homologué comme adjudant le 21 août 1947.

 

Il reçoit le titre le titre de déporté-politique, car, "la détention n'a pas eu pour cause déterminante un acte de résistance à l'ennemi, au sens du statut des déportés et internés résistants" (Ministère des ACVG, 16 avril 1964).

Son nom figure sur la plaque commémorative apposée en gare de Reims : "A la mémoire des agents SNCF tués pour faits de guerre".

 

Sources :

Mme Rolland Roussel (documents cités, communiqués en juillet 1989. Acte de naissance et de disparition (du 31 octobre 1946). Son petit-fils, Pascal Roussel s'adresse à l'Amicale d'Auschwitz en 1981 pour recueillir des renseignements supplémentaires sur son grand-père. Recherche de Mme Jocelyne Husson, professeur à Reims. Livres des morts d'Auschwitz. Liste (incomplète du convoi du 6 juillet 1942 (archives FNDIRP).



14/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres