RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

SCHWARTZ Edouard « Eddy »

 

SCHWARTZ Edouard  « Eddy » 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facteur mixte en gare de Lutterbach (67)

 

 Ne figure pas sur la  plaque SNCF  de MULHOUSE

 

 

 

Date de naissance : 31 décembre  1900

Lieu de naissance : ENSCHENBERG  (57) ( lorraine)

Date de décès : 29 juin 1943

Lieu de décès : STUTTGART

Circonstances : Exécuté, Décapité

 

 

 Méthode de recherche rail & Mémoire pour cette notice :

Note de lecture : Maurice Choury, Les Cheminots dans la Bataille du Rail, ED académique Perrin, p. 88.

Recherche Locale de Pierre Schneider correspondant R& M  / Mulhouse, avec tous nos remerciements.

Photo extraite d’une carte postale  « 7 résistants alsaciens » 

Cheminot engagés sous la direction de Marie Louise GOERGEN  Collection MAITRON

 

Eddy SCHWARTZ  était facteur mixte à la gare de Luterbach , ville qui touche Mulhouse ; il animait dès 1934 la cellule communiste de Luterbach et était en relation avec les communistes du secteur de Mulhouse nord dont le secrétaire était le mineur Griesbaum Eddy .

 

 il était impliqué dans la résistance aux nazis et faisait partie du groupe G Wodli qui projetait entre autres le sabotage de la ligne 3, Bâle MULHOUSE STRASBOURG.

 

 Apparemment ce groupe avait collecté des armes abandonnées par l'armée française et avait l'intention de passer à la lutte armée ! Malheureusement la répression féroce décapita la résistance.

les cheminots de mulhouse ont payé un lourd tribut (ateliers de riedisheim, ateliers centraux de mulhouse nord , gares de mulhouse ) à la déportation (schirmeck, ludwigsburg, bruchsaal ) la gestapo ayant pu se servir dans les notices des R.G .

 

 Eddy SCHWARTZ fut arrêté certainement sur son lieu de travail. déporté à Schirmeck le 1 juillet 1942 ; condamné à mort le 25 mars 43 à Strasbourg ( volksgerichthof président freissler roland)  et décapité à Stuttgart le 29 juin 1943 AVEC LE CHEMINOT KUNZ ALPHONSE de  Mulhouse  (voir sa notice dans rail et mémoire),et  marcel stoessel et kern rené.


 

 

Selon Maurice Choury, 

« Ce qui permet le mieux de juger de l’importance de la Résistance parmi les

cheminots de Mulhouse, c’est le nombre de victimes qu’ils eurent à déplorer. Édouard

Schwartz est le dirigeant de la Résistance à Mulhouse et avec lui les camarades

Alphonse Kuntz, Marcel Stoessel, René Kern, René Birr, 2Auguste Sontag,

Adolphe Murbach et[Eugène Böglin. Tous ont été décapités à la hache. »

 

SOURCE : Maurice Choury, Les Cheminots dans la Bataille du Rail, Paris, Librairie

académique Perrin, 1970, p. 88.

 

NB: Maurice Choury nous aurait induit en erreur : KERN et STOESSEL  n'étaient pas cheminots   

 

 

 

 la stèle qui se trouve sur la place du cimetière à Lutterbach

et rappelant le nom du martyr Edouard Schwartz.

Photo : Jean-Marie NICK,  adjoint au maire de Lutterbach 

 avec tous nos remerciements 

 

 

 



08/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres