RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

SORIN Francis

SORIN Francis, Marie

 

SORIN Francis CERP22.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheminot, Mécanicien de Manœuvre en gare de DOL  (35)

 

 

 

 

Date de naissance : 11 décembre  1892

Lieu de naissance : DINAN ( 35 )

Date de décès : Fin avril 1945

Lieu de décès : Bois de BELOW (All)

Circonstances : Mort en déportation

 

 

 

 

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Relevé de la plaque commémorative de la gare de DOL (35)

Livre mémorial de SachsenHausen page 352 première édition de Jean Bezaut

Centre Archives Historiques de la SNCF Le Mans , en ligne ; cote 118LM109/2 P388 et

25lm267/3p212 .

Site Internet de Serge Tilly CERP 22 pour la Photo

Site Mémorial Gen Web  Jimmy TUAL

Marie-Pierre et Pierre KLEIN, Les déportés des Côtes-du-Nord, 2007, page 439 (fiche 1035 avec photographie)

 

----------------------

 

dol.jpg

 

 

 

 

 

Francis SORIN est né le 11 décembre 1892 à Dinan dans les Cotes d’Armor.  Il est le fils de Jean Marie SORIN et de Victorine QUINQUENEL. Il épouse Marie SOUVRI le 30 juin 1921 à Levallois-Perret (92) , Le couple a 2 enfants âgés de 19 et 10 ans au moment de l’ arrestation.  C’est un ancien combattant de 1914-1918 .

En  1942 ;  Il est  Mécanicien de Manœuvre en gare de Dol (35 )   La famille réside au 15 rue de la petite haie à Dinan (22), « le logement est réquisitionné par les Allemands - En compensation, la mairie de Dinan (22) attribue un logement 6 rue Chateaubriand, face à la poste »

 Militant au P.C.F. et à la C.G.T.U. clandestins . Organisateur de la Résistance communiste à Dinan (22). Il est arrêté le 14 janvier 1943 par la Gendarmerie française à la descente de sa locomotive. Il est incarcéré à la Gendarmerie de Dinan (22) . Le lendemain, il est transféré à la prison de Saint-Brieuc (22) puis au Frontstalag 122 à Compiègne .

Il est déporté par le convoi I 74 , le 23 janvier 1943, pour le camp de concentration de Sachsenhausen  où il est enregistré sous le numéro de matricule 58.707 . il est affecté au Grand Camp Central au block  65 et travaille au  Kommando de la buanderie .

 

Le 21 avril 1945, lors de l’évacuation du camp,  Des colonnes de 500 déportés entament "les marches de la mort"  qui doivent les conduire vers la Baie de Lubeck , elles arrivent le 23 avril dans le bois de Below - Grabow  à la limite du Brandebourg- Mekklenbourg .

Les déportés totalement épuisés,  sans aucune alimentation,  y attendent  jusqu'au 29 avril . Ce sont des soldats de L armée Rouge qui libèrent ceux qui ont survécus.

 

 Francis SORIN, comme des centaines de ses camarades, est décédé lors de cette Marche de la Mort  …

 

 

 

Nassenheide-6_WT2005.jpg

 

 les panneaux qui jalonnent le parcours des Marches de la Mort

 

Grabow-below-mahnmal2.jpg

 

le monument  dans le bois de Below sur le lieu où des centaines de déportés de Sachso agonisèrent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



16/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres