RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

THOMAS Marcel

THOMAS Marcel

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheminot, Facteur aux écritures  à MACON (71)

 

 

 

 

CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR

CROIX DE GUERRE

 

Date de naissance : 03 février 1912

Lieu de naissance : LYON (69)

Date de décès : 12 MARS  1944

Lieu de décès : GUSEN

Circonstances : Mort en  Déportation

 

 

 

 

Méthode de recherches Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque de gare de MACON (71)

 « Cheminots engagés » sous la direction de Marie Louise GOERGEN

aux Editions MAITRON Note de Bertrand Porcherot

Photo : Plaquette réalisée sur la base de la page  « à travers la Saône et Loire » de l’Humanité Dimanche N°  521 du 07 septembre 1958 . Recherche de Christian Brun / R&M. 

Livre Mémorial de la FMD page 232   tome 2

Jo n° 202  du 01/09/2000 / (Mort en déportation)

Site Internet MAUTHAUSEN , le troisième monument : http://www.campmauthausen.org/

 

 

 

 

 

Marcel Thomas était Facteur aux écritures à Macon,  c’était un militant communiste, et un résistant FTPF où il est « Commissaire régional technique ».

 Le 18 aout 1941, suite à une dénonciation, il est arrêté et condamné à 20 ans de travaux forcés sous l’inculpation de propagande communiste.

Il sera interné pendant trois ans en France,  à Lyon, Clairvaux, Blois,  le 19 septembre 1943 puis Compiègne, le 18 février 1944.

 

 Le 22 février 1944 il est déporté par le convoi I 182 pour  le camp de NEUE BREM (Sarrebruck) où il ne reste que peu de temps ; le 26 mars 1944 il est transféré à MAUTHAUSEN où il est enregistré sous le numéro de matricule 60761, puis après une courte quarantaine, il est affecté au Kommando de GUSEN le 28 avril 1944.

 Il y décède le 12 mars 1945.

 

 

 Notice du Maitron  Ci dessous

 

THOMAS Marcel. 

 

[PCF]

Mort en déportation ; cheminot ; communiste ; résistant.

Cheminot communiste, Marcel Thomas fut membre de la cellule Mâcon-Gare et

propagandiste. Il fit partie de l’Organisation spéciale (OS), créée en octobre 1940 en

zone occupée, dont l’organisation interne fut calquée sur celle du PC. C’est en janvier

1941 que fut créée l’OS à l’échelle de la Saône-et-Loire, à Chalon-sur-Saône,

Montceau-les-Mines et Mâcon.

Marcel Thomas fut arrêté le 18 août 1941 et condamné le 18 septembre à vingt ans de

travaux forcés pour activité communiste et détention d’arme. Il mourut en déportation.

SOURCE : Notes de Bertrand Porcherot.

 

 

 



21/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres