RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

TUTARD Gaston

TUTARD Gaston


© Collection Angélique TUTARD pour Rail & Mémoire


Aiguilleur de première Classe en gare de SAINTES  (17)

 

                                                                                    

Date de naissance : 28 mai 1897

Lieu de naissance : ECOYEUX (17)

Date de décès : présumée Février  1945

Lieu de décès : SACHSENHAUSEN

Circonstances : Disparu, Mort en Déportation

 

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque de Gare SNCF :  CLIQUEZ pour voir la plaque > SAINTES (17)

 

Revue Notre Métier : liste des agents non rapatriés en juin 1946

 

Contact Famille : Madame Angelique Tutard son arrière petite nièce ; avec tous nos remerciements pour les photos.

 

 Livre Mémorial de la FMD : Tome 1,  page 579, article de présentation Thomas Fontaine, Guillaume Quesnée et page 649

 

 Livre Mémorial d Oranienbourg-Sachsenhausen,  1ere édition Jean Bezaut page 367

 

Centre Archives Historiques SNCF Le MANS

 

 

-------------------------------

 

Revue Notre Métier : liste des agents non rapatriés en juin 1946

 « Arrêté le 5 septembre1942, La Rochelle, Compiègne, déporté le 22 janvier 1943 Oranienburg Mle 58096 Block16 février 1945 camp Bialystock ? »

 

------------------------------

 

Gaston TUTARD est né le 28 mai  1897  à ECOYEUX , Charente Maritime, il est embauché le 04 avril 1920 à la compagnie de chemin de fer , il est aiguilleur de première classe à SAINTES (17) .

Il se marie avec Yvonne, le couple n'aura pas d'enfant et réside au 46 rue Alexis Taillasson à Saintes.

Gaston Tutard est arrêté le 05 septembre 1942 sous l'accusation de « menées communistes », il fait parti du groupe des 40 charentais membres du « Front National » (Le mouvement de résistance !! ) arrêtés entre aout et septembre  1942, suite à une distribution de tracts le 18 juin 1942 à Royan .

 Il est incarcéré à la prison Lafond à la Rochelle puis transféré à Compiègne au fronstalag  122  d où il est Déporté le 24 janvier 1943 par le convoi I 74 vers le camp de concentration de Sachsenhausen où il est enregistré sous le numéro de matricule 58096, il est affecté au Kommando « Heinkel, block 15 ou 16  »  il est noté « Disparu » (FMD)

 

Le jugement déclaratif de décès est daté du  17 décembre  1946 ; transcrit en mairie de SAINTES le 18 aout  1947

 

 

------------------------------------

Plaque de la Gare de Saintes

 

 

 

 

© Collection Angélique TUTARD pour Rail & Mémoire


Gaston en tenue de cheminot et son epouse Yvonne



30/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres