RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

Une entreprise publique dans la guerre : la SNCF, 1939-1945

Une entreprise publique dans la guerre : la SNCF, 1939-1945

Colloque sous la présidence de M. René Rémond, de l'Académie française

 

Lieu d'édition : Paris

Publié par les Presses Universitaires de France (PUF) -  www.puf.com

ISBN 2 13 051880x

Année d'édition :  mai 2001

Nombre de pages : 424 p

 

 

Actes du huitième colloque de l’AHICF, réuni sous la présidence de René Rémond, de l’Académie française, président de la Fondation nationale des sciences politiques, Paris, Assemblée Nationale, 21-22 juin 2000. Textes réunis et édités par Marie-Noëlle Polino.

 

Si le rôle militaire et économique des transports par fer en Europe pendant la Deuxième Guerre mondiale a été privilégié par l’histoire comme par la mémoire de cette période, l’histoire de la SNCF, entreprise publique créee en 1938 qui a été immédiatement confrontée à la guerre, à l’Occupation, aux combats de la Libération, reste un champ ouvert à la recherche.
Après les travaux de Paul Durand et le rapport documentaire La SNCF sous l’Occupation, 1939-1945, remis en 1996 à la SNCF par Christian Bachelier, et dans le cadre tracé par l’historiographie récente des entreprises françaises pendant l’Occupation, l’AHICF a consacré en juin 2000 à "Une entreprise publique dans la guerre : la SNCF 1939-1945" un colloque dont voici les Actes.

Considérant la SNCF comme un cas dont l’étude justifie les contributions conjointes de l’histoire des entreprises et des administrations, de l’histoire sociale et de celle de la Deuxième Guerre mondiale, il encourage les comparaisons avec les autres entreprises et administrations françaises et avec les réseaux de chemins de fer étrangers.

 

Avec les contributions de : Vincent Auzas, Philippe Bélaval, Philippe Burrin, Christian Chevandier, Laurent Douzou, Joël Forthoffer, Natacha Fromentin, Louis Gallois, Jean-Claude Gayssot, Patricia Gillet, Alfred Gottwaldt, Marilyne Gyrard, Serge Klarsfeld, Yves Machefert-Tassin, Michel Margairaz, Jean-Pierre Masseret, Isabelle Neuschwander, Christèle Noulet, Pierre Outteryck, Laurence Petit, Madeleine Peytavin, Sylvie Provost, Jean-Michel Rat, René Rémond, Georges Ribeill, Eugène Riedweg, Henry Rousso, Paul Van Heesvelde, Serge Wolikow. Textes réunis et édités par Marie-Noëlle Polino.

 

 

Table des matières

 

Allocution de M. Louis Gallois, président de la SNCF, président de l’AHICF

Ouverture du colloque, par M. Jean-Pierre Masseret, secrétaire d’État à la Défense, chargé des Anciens Combattants

Introduction aux débats, par M. René Rémond, de l’Académie française, président de la Fondation nationale des sciences politiques, président du colloque

 

QUELLES ARCHIVES AUJOURD’HUI POUR L’HISTOIRE ?

 

Introduction à la première séance, par Philippe Bélaval, directeur des Archives de France, membre du Comité scientifique du colloque

Les archives historiques de la SNCF, par Jean-Michel Rat, responsable de la division Ressources documentaires de la SNCF

Les archives 1939-1945 de la SNCF, par Laurence Petit, chargée de mission au Centre d’archives historiques de la SNCF

 

Aperçu des fonds publics conservés aux Archives nationales, par Christèle Noulet, Section du XXe siècle du Centre historique des Archives nationales

Les fonds départementaux, par Isabelle Neuschwander, responsable de la section du XXe siècle au Centre historique des Archives nationales

L’apport des archives du Comité d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale à l’histoire de la SNCF, par Patricia Gillet, conservateur en chef du Patrimoine, Section du XXe siècle, Centre historique des Archives nationales

Le “ Fonds cheminot ” du Comité central d’entreprise de la SNCF, par Marilyne Gyrard, bibliothécaire, responsable du “ Fonds cheminot ”, Comité central d’entreprise de la SNCF

Le classement et l’inventaire des archives de la Fédération CGT des cheminots, par Madeleine Peytavin, Institut d’histoire sociale CGT Cheminots

 

 

UNE ENTREPRISE PUBLIQUE DANS LA GUERRE ET L’OCCUPATION

Introduction à la deuxième séance, par René Rémond, de l’Académie française, président de la Fondation nationale des sciences politiques, président du colloque “ Une entreprise publique dans la guerre : la SNCF, 1939-1945 ”

 

Entreprise publique et collaboration d’État

La SNCF, l’État français, l’occupant et les livraisons de matériel : la collaboration ferroviaire d’État en perspective, par Michel Margairaz, Université de Paris VIII - Saint-Denis - IDHE (Institutions et dynamiques historiques de l’économie) – Centre Jean-Bouvier / CNRS

L’accommodation sociale de la SNCF avec ses tutelles vichyssoise et allemande : résistances et/ou compromissions ?, par Georges Ribeill, directeur de recherche au laboratoire Techniques, territoires, sociétés, École nationale des Ponts et Chaussées

Au service de deux maîtres. La reprise du travail à la SNCB en 1940, par Paul Van Heesvelde, historien, détaché au cabinet du ministre de la Mobilité de la région flamande, membre de la Sous-Commission du patrimoine historique des chemins de fer et du groupe de travail “ Histoire ferroviaire ” de la SNCB, Bruxelles

 

Du statut des Juifs aux déportations

Les lois raciales appliquées à la SNCF, film réalisé par Claude Binsse et produit par Jean-Marc Bourdet (Centre audiovisuel de la SNCF), présenté par Marie-Noëlle Polino

L’acheminement des Juifs de province vers Drancy et les déportations, par Serge ­Klarsfeld, président de l’Association Les fils et filles des déportés juifs de France

 

 

LES CHEMINOTS DANS LA GUERRE ET L’OCCUPATION

Introduction à la troisième séance, par Philippe Burrin, professeur à l’Institut des ­hautes études internationales (Université de Genève), membre du Comité ­de programme du colloque

 

Les cheminots allemands pendant l’Occupation en France de 1940 à 1944, par Alfred Gottwaldt, directeur du département Chemins de fer du Deutsches Technikmuseum Berlin (texte traduit de l’allemand par Marie-Claude Auger, avec la collaboration de Marie-Noëlle Polino)

La SNCF en Alsace et Moselle de 1939 à 1945 : le rôle des transports ferroviaires, par ­Joël Forthoffer, cadre commercial SNCF, docteur en géographie des transports

La SNCF en Alsace et Moselle de 1939 à 1945 : le rôle des cheminots, par Eugène Riedweg, docteur en histoire

Le bilan des bombardements aériens des installations ferroviaires en France, leurs conséquences stratégiques et humaines : tactiques incohérentes, résultats discutables, victimes civiles exorbitantes et destructions à long terme inutiles ?, par Yves Machefert-Tassin, ingénieur honoraire

La vie quotidienne des cheminots des gares d’Amiens-Longueau pendant la guerre : bombardements, sabotages et reconstruction, par Natacha Fromentin, étudiante en histoire (Diplôme d’études approfondies)

Les cheminots du Nord face à l’occupation hitlérienne, par Pierre Outteryck, professeur agrégé d’histoire, docteur d’État, président de l’Association Repères et mémoire des mondes du travail

 

 

LA RÉSISTANCE FERROVIAIRE :
SOUVENIR, MÉMOIRE ET REPRÉSENTATIONS

 

Introduction à la quatrième séance, par Henry Rousso, directeur de l’Institut ­d’histoire du temps présent (CNRS), membre du Comité scientifique du ­colloque

 

La résistance des cheminots, un champ ouvert à la recherche, introduction à la projection du film L’Inacceptable, par Laurent Douzou, professeur à l’Institut d’études politiques de Lyon, Université Louis-Lumière - Lyon II

L’Inacceptable, film réalisé par Claude Binsse et produit par Jean-Marc Bourdet (Centre audiovisuel de la SNCF), présenté par Marie-Noëlle Polino

Le train pour l’évasion de Paul Langevin (2 au 5 mai 1944), par Sylvie Provost, ­professeur de physique, doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales

Syndicalistes cheminots et images de la Résistance, par Serge Wolikow, professeur à l’Université de Bourgogne, vice-président de l’université

Les cheminots, la SNCF et la Seconde Guerre mondiale, 1945-2000, par Christian ­Chevandier, maître de conférences à l’Université de Paris I - Panthéon-­Sorbonne

Mémoires de la Résistance chez les cheminots, 1944–1948, par Vincent Auzas, étudiant en histoire

 

 

CONCLUSIONS

 

Bilan et perspectives, par Henry Rousso, directeur de l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS), membre du Comité scientifique du colloque

Clôture du colloque : Message de M. Jean-Claude Gayssot, ministre de l’Équipement, des Transports et du Logement

Orientation bibliographique, par Geneviève Chauveau, avec le concours de Marie-Noëlle Polino

 

 

 

 

Commentaires

L'heureuse initiative de l'Association pour l'histoire des chemins de fer en France (AHCIF) de publier rapidement les actes de son VIIIe colloque qui s'est tenu à l'Assemblée nationale les 21-22 juin 2000, mérite d'être soulignées. Les thèmes abordés lors des quatre demi journées constituent les parties de cet ouvrage. Un point utile, sur les archives de la SNCF en guise d'introduction renseigne sur les possibilités de recherches. De même, la bibliographie commentée donne une liste d'ouvrages de référence pour un approfondissement de ce thème.



23/05/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres