RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

VARREY Roger

VARREY Roger

 

 

Ajusteur au Dépôt de LAROCHE-MIGENNES (89)

 

Date de naissance : 13 mai 1923

Lieu de naissance : LYON (69)

Date de décès :  26 décembre 1944

Lieu de décès : GUSEN

Circonstances : Mort en déportation

Enregistré sous le matricule 374222 à NEUENGAMME

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

Livre Mémorial FMD Tome II page 978

BOURSIER Jean-Yves, Mémoire et engagement,1993. VINCENT Alain, La bataille du rail à Laroche-Migennes, 1996. BAILLY Robert, La Croix de Saint-André, 1981 ; Si la Résistance m’était contée, 1990 ; Ceux qui ont fait la Résistance vous parlent, 1992. Archives départementales de l’Yonne, dossier 1W102.

Apprenti en 38-41

Déporté politique le 18 juin 1944 depuis Compiègne via convoi  I.229 (2139 hommes), arrivé à Dachau le 20 juin 1944 – transféré à Maunthausen puis Gusen   

***

La gare de Laroche-Mige nnes était pendant l’Occupation le troisième dépôt ferroviaire de France, employant plus de 1500 personnes, et un centre de triage très important, au carrefour de la grande ligne Paris-Lyon-Marseille et de plusieurs lignes secondaires desservant le centre et l’est de la France.
            Dès 1941 un noyau de résistance s’est constitué, mais il est démantelé par des arrestations dans l’hiver 1941-1942. Deux groupes de résistants vont rapidement se reconstituer, à partir d’avril 1942, l’un d’obédience communiste, autour de Louis Riglet, l’autre, rattaché au groupe Bayard (Libération-Nord) de Joigny, autour de Roger Varrey et Henri Pannequin. Ces deux groupes de cheminots, qui s’ignorent au départ et agissent de façon séparée, vont mener des actions conjointes à partir de l’été 1943.

Pour éviter de se faire repérer, les deux groupes vont plutôt orienter leur action, à l’automne et dans l’hiver 1943, vers des sabotages de voies ferrées, mais la surveillance se resserre et, à la suite de bavardages imprudents, va aboutir à l’arrestation de Louis Riglet, le 31 mars 1944, et de Roger Varrey, quelques jours plus tard, ce qui va désorganiser durablement l’action résistante à la gare de Laroche-Migennes.

Sources : BOURSIER Jean-Yves, Mémoire et engagement,1993. VINCENT Alain, La bataille du rail à Laroche-Migennes, 1996. BAILLY Robert, La Croix de Saint-André, 1981 ; Si la Résistance m’était contée, 1990 ; Ceux qui ont fait la Résistance vous parlent, 1992. Archives départementales de l’Yonne, dossier 1W102. Claude Delasselle



22/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres