RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

TEYSSANDIE René

TEYSSANDIE René  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coll  Famille TEYSSANDIE (Marthe) pour Rail & Mémoire

 

 

MANŒUVRE AUXILIAIRE  à Cahors (46)

 

Date de naissance : 23 Novembre 1924

Lieu de naissance : PARIS

Date de décès :  15 Avril 1945

Lieu de décès : Le Gua (33)

Circonstances : Tué au combat

 

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la Plaque commémorative de la gare CAHORS ; photo Rail et Mémoire  http://railetmemoire.blog4ever.com/blog/lire-article-203016-803022-cahors__46_.html

 

Photo , Contact Famille : entretien téléphonique du 9/07/2013 : son neveu René Teyssandié et sa sœur Marthe avec tous nos remerciements.

Site Internet  ; Mémoire des Hommes : SGA DMPA  Cote du dossier  AC-21P-161895

Cahiers techniques Listes des Unités Combattantes  édité  par l’ ARAC Septembre 1948

 site Internet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Poche_de_Royan_et_de_la_pointe_de_Grave#Les_forces_fran.C3.A7aises_devant_la_poche

---------------------------------------------------

René Teyssandié était cheminot auxiliaire au dépôt de la gare de Cahors où son père était Chef de Train .

 A 19 ans, lors des combats de la libération du Lot, il s engage dans les FFI au 2eme régiment d’Infanterie du Lot ( création le 15 Octobre 1944) Le régiment est engagé dans le secteur des Forces Françaises de La Pointe de Grave sur le Front  du Detachement d'Armée Atlantique.

 

 Au cours de l’ « opération Vénérable * » , le 15 Avril 1945, René Teyssandie est tué au combat en sautant sur une mine sur la commune de Le Gua , 5 jours avant la reddition des troupes allemandes.

-----------------------

* « L'opération Indépendance » est rebaptisée « opération Vénérable ». Elle démarre le 15 avril 1945 par un nouveau bombardement par les forces aériennes américaines de la 8th Air Force, est suivie d'un bombardement par les canons de marine des croiseurs de l'amiral Rue et enfin par un bombardement terrestre effectué par une brigade d'artillerie lourde américaine. L'offensive terrestre est menée par une division de marche « Gironde » (23 700 hommes) confiée au général d'Anselme (future 23e division d'infanterie) et une brigade dite « d'Oléron » (6 700 hommes) sous le commandement du colonel Adeline, appuyées par les blindés de la 2e DB et d'autres formations cuirassées (13e régiment de dragons, bataillon « Foch »), soit 30 400 hommes, dont un tiers de musulmans[]. Après de très dur combats, l'opération s'achève 2 jours plus tard avec la reddition du contre-amiral Michahelles le 17 avril 1945.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poche_de_Royan_et_de_la_pointe_de_Grave

---------------------------------------------------

 Témoignage de sa sœur Marthe Teyssandie,  née 10 mois après la mort de son frère.

 

«  Le corps de mon frère a été ré-inhumé 3 ans après sa mort, le 3 juin 49 , mes parents ont déposé une plaque au cimetière avec sa photo. Lors de son décès, personne ne voulait prévenir ma famille, le curé du village s’est donc rendu chez mes parents pour leur annoncer la triste nouvelle .

Mon frère était un fervent catholique, il aimait rendre service. Il était fiancé et avait demandé l’autorisation à mes parents pour s' engager afin de se marier à son retour. Mes parents avaient donc accepté mais ne s’étaient jamais remis de l’avoir fait »

 

 

 



10/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres