RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

DAUDIN Maurice

DAUDIN Maurice, Marcel , Michel

 

Homme d’équipe à Paris Austerlitz (75)                                  

Date de naissance : 14 Juin 1906

Lieu de naissance : ANETZ (44)

Date de décès : 24 Aout 1942

Lieu de décès : AUSCHWITZ
Circonstances : mort en déportation

Enregistré  à Auschwitz sous le matricule 45426

 Cheminot du convoi des 45000

Méthode de recherches Rail et mémoire pour cette notice :

Journal « notre métier » de novembre 1946

Recherche d’Etienne EGRET, comité du camp de VOVES

Site Internet (en sommeil) « Mémoire Vive »

 

Né le 14 juin 1906 à Anetz (Loire-Atlantique - 44).
Au moment de son arrestation, il est domicilié au 107 boulevard de l’Hôpital à Paris 13e (75). Il est marié et père d’une petite fille (Jeanine).
Il travaille à la SNCF comme homme d’équipe à la gare d’Austerlitz (Paris 13e).
Il est membre du Parti communiste.
Le 23 juillet 1941, il est arrêté par la police française pour distribution de tracts communistes parmi le personnel employé et ouvrier de la gare. Des tracts sont également trouvés à son domicile. La 14e Chambre correctionnelle de Paris le condamne immédiatement à huit mois de prison. Le 25 juillet, il est emprisonné à la Santé, puis transféré à Fresnes (Val-de-Marne - 94) le 8 août 1941.
À sa levée d’écrou, le 26 mars 1942, il est interné administrativement au camp français de Rouillé (Vienne - 86), puis, le 16 avril 1942, transféré au camp de Voves (Eure-et-Loir - 28). Le 10 mai, remis aux autorités allemandes, il est transféré au camp de Royallieu à Compiègne (Oise - 60), Frontstalag 122 - Polizeihaftlager.
Il est déporté dans le convoi de 1125 otages "communistes" et 50 otages juifs qui part de la gare de Compiègne le 6 juillet 1942, en représailles d’actions armées de la Résistance.
On ignore la date exacte de son décès à Auschwitz.
Déclaré “Mort pour la France”, il est homologué comme “Déporté résistant” en 1959 grâce à la détermination de sa veuve, Madame Jeanne Gachet.


Sources :
- Archives du secrétariat d’État aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre.
-----------------------
* Loire-Atlantique : département dénommé “Loire-Inférieure” jusqu’en mars 1957.



02/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres