RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

SALIOU Jean

SALIOU Jean (François, Emile)

© Collection Famille SALIOU  pour R & M

 

 

Sous-Chef de Gare  à Courtalain (28)

 

 

 

Date de naissance : 4 octobre 1911

Lieu de naissance : SAINT PELLERIN  (28)

Date de décès : 30 mars 1944

Lieu de décès : MONT VALERIEN 

Circonstances : Fusillé

 

 

 

Méthode  de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque de la gare de Chartres (28)

Témoignages

 

Nombreuses photos et Documents donnés par son fils Jean (et son épouse Ginette)

© Collection Famille SALIOU  pour R & M

par sa nièce Liliane

GRAND MERCI A EUX

 

Photos (cliquez sur le lien)

Jean devant son bureau à Courtalain

Jean sur le côté de la gare de Courtalain

Jean quelques jours avant son arrestation

Jean et "la classe" militaire photo 1

Jean et "la classe" militaire photo 2

 

Plaque de l'hôtel ou fut emmené Jean qui y demeurait et où il fut torturé par le flic français collabo Denuzières habillé en soldat allemands

Cérémonie du 1 avril 1945 au Monument aux Morts de St Pellerin

La Soeur et les deux Frères de Jean à cette cérémonie

 

Documents (cliquez sur le lien)

Dernière lettre de Jean SALIOU quelques heures avant qu’il ne soit fusillé

Les activités de Jean racontées par sa soeur Henriette (elle même résistante) partie 1

Les activités de Jean racontées pas sa soeur partie 2

Carte Syndicale de Jean Saliou CGT Clandestine en 1943

Carte du Combattant Résistant

Croix de Guerre de Jean

Legion d’honneur de Jean

Médaille de la Résistance de Jean

Nomination au Grade de Sous Lieutenant

Les 31 d’Eure & Loir fusillés au Mont Valérien

 

 

 

  A 32 ans ce combattant de l'ombre laissera sa vie pour la France

et ses deniers mots seront :

 

 

  «  Ne vous attendrissez pas, vivez heureux, la mort n'est rien lorsque l'on sait que c'est par amour pour sa Patrie  »

 

9 octobre 2008 Inauguration à St Pellerin du Square Jean SALIOU Cliquez ici

Extrait du livre " Le Vendomois sous l'occupation" où il est question de Jean SALIOU (cliquez)

 

 

Jean SALIOU , a été arrêté le 07 janvier 44 à COURTALAIN, à  l'hotel en face la gare.  il fut fusillé au mont valérien le 30 mars 44 , 32 ans, trois enfants (annexe P Durand et Comment meurt un réseau  de REMY)

 

 

" Jean est arrêté A LA GARE puis conduit à sa chambre d'hôtel pour fouille, c'est là qu'il a été brutalisé. Avant d'être arrêté il avait eu le temps de jeter sur une armoire de la gare son portefeuille contenant des faux papiers, procurés par sa soeur qui travaillait à la préfecture d'Orléans et elle aussi résistante "

 

Témoignages de Léandre GEILLER (cheminot retraité, résistant en Eure & Loir) décé dé en mai 2008 , et Lucien Mayer (Résistant en Eure & Loir)  ; André Peltier (Ancien Chef de Train à Courtalain)


Jean SALIOU s'est marié le 11 mai 1931 à Saumur (49) avec Fernande OSSANT

 

 

 

                 

© Bernard GASTÉ


   Détail de la cloche du Mont Valérien

ou figure le nom de

Jean SALIOU

 

                                      

© Bernard GASTÉ


Plaque de la Gare de Courtalain déplacée

au monument aux morts de Saint PELLERIN

 

© Bernard GASTÉ


Plaque souvenir Monument de Saint PELLERIN

© Bernard GASTÉ


Monument de Saint PELLERIN

© Famille SALIOU


Tombe IVRY (carré militaire)

 

 

 

Hôtel où logeait Jean SALIOU

face à la gare de Courtalain-Siant Pellerin



06/05/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres