RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

DEMANGE Fernand

DEMANGE Fernand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commis de 2eme classe à PAGNY SUR MOSELLE (54)

 NANCY (54)

 

 

                                                                                    

 

Date de naissance : 27 fevrier 1909

Lieu de naissance : NANCY (54)

Date de décès : 19 mai 1944

Lieu de décès : lieu dit La Malpierre, Champigneulles (54)

Circonstances : Fusillé

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la Plaque SNCF de NANCY (54) voir cette plaque >  NANCY (54) Plaque 1 Hall Gare

 

Site Internet Mémorial GenWeb

 

CAH SNCF le Mans 118 LM

 

 La Malpierre. Des héros Anonymes    Mme Claude FAVRE el Lamaï BECHER

http://memoiredeladeportation71.over-blog.com/article-la-malpierre-des-heros-anonymes-par-claude-favre-avec-lamai-becher-106808541.html

 

 

--------------------------------

 

Fernand DEMANGE était commis de deuxieme classe à la gare de Pagny sur Moselle à l’agence des douanes à la SNCF

il résidait avec sa famille au 28 quai de la bataille à Nancy, et était père d un enfant agé de 6 ans en 1944 .

 il fut arrêté le 02 mars 1944, incarcéré à la maison d'arrêt Charles III à Nancy.

 

Il est jugé par le Tribunal Militaire de Nancy le 05 mai 1944, pour : Menées communistes et attentats  dans la même affaire que  CREVISIER Auguste , MOUILLERON Gabriel Alphonse ( voir ces notices ) et condamné à mort.

 

il est fusillé avec 6 autres cheminots du même reseau FTP Gambetta ,  le 19 mai 1944 entre 6 heures et 7 heures à la Malpierre près de Nancy

                                                                                    

Voir GUYON André ; CAMUS Camille ; BERNIER Henri .

 

------------------------

 

DEMANGE Fernand

Né le 23 février 1909 à Nancy (Meurthe-et-Moselle) – Fusillé le 19 mai 1944 à la Malpierre (Champigneulles,Meurthe-et-Moselle).

Fernand (Louis, Camille) Demange est entré à la Compagnie de l’Est le 15 janvier 1937, en qualité d’homme d’équipe à Nancy-Ville, avant de devenir facteur aux écritures (décembre 1937) puis facteur mixte (janvier 1938).

Au début de l’année 1944, la SNCF le nommé commis à l’agence des douanes de Pagny-sur-Moselle. Il est alors marié avec Madeleine Serrier et père d’un petit Pierre. En mars 1944, sa femme est recrutée comme auxiliaire à Nancy-Saint-Georges.

Depuis octobre 1943, le cheminot appartient au groupe FTP Gambetta et participe, le 15 février 1944, au sabotage de la sous-station électrique de la gare Saint-Jean. Le 25 février, la gendarmerie française l’interpelle à son travail et le remet aux policiers de la 15e brigade régionale de sureté de Nancy. Écroué à la prison Charles-III de Nancy, il est transféré au quartier allemand le 2 mars. Le 5 mai 1944, Fernand Demange et dix camarades, dont Auguste Crevisier* , comparaissent devant le tribunal militaire de la Feldkommandantur 591 de Nancy. Condamnés à la peine capitale, ils sont fusillés le 19 mai 1944 au stand de tir de la Malpierre à Champigneulles.

Le titre d’Interné résistant a été attribué à Fernand Demange le 2 septembre 1952. Son nom figure sur le monument des fusillés de la Malpierre et sur la plaque commémorative des agents du réseau de l’Est, dans la crypte du souvenir en gare de Paris-Est.

Hervé Barthélémy, Véronique Desormeaux

Sources : SNCF, CXXV.8 118 LM 110/2 ; SHD DAVCC, 21 P 632343 ; AD Meurthe-et-Moselle, 1739 W 36, 1860 W 21,

2101 W 15 ; RM ; CGC ; IHS CGT Cheminots (recherches de Jean-Claude Magrinelli)

 

Livre : CHEMINOTS VICTIMES DE LA RÉPRESSION 1940-1945 MÉMORIAL PERRIN / SNCF

 



28/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres