RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

DECLEMY Marcel

DECLEMY Marcel

 

 

Manœuvre aux ateliers de MOULIN NEUF

 

Date de naissance : 12 juillet 1905

Lieu de naissance : LENS (62)

Date de décès : 06 Janvier 1945

Lieu de décès : HAMBOURG

Circonstances : Mort en déportation

 

Méthode de recherches Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque du monument au mort de la gare de CHAMBLY (60)

Livre mémorial de la FMD page 681 tome 2

Livre mémorial du camp de concentration de Neuengamme page 9

Site internet « résistance » par Bernard Morinais  http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article981

 

« Le chantier du « Moulin Neuf », à Chambly, était une gare de triage de la S.N.C.F., où étaient occupés, en complicité avec la direction des chemins de fer du Nord, un grand nombre de réfractaires et maquisards. Cerné de murs et de grilles, il abritait une douzaine de voies de garage.

Couplé, en équipe avec un autre clandestin, Albert Leclère, je m’aperçus très vite que le wagon, que nous avions chargé le matin de madriers, était déchargé l’après-midi à la même place.

Je ne devais pas y être occupé bien longtemps.

Un après-midi, le 15 avril, le bruit se répandit que les allemands et les miliciens cernaient le chantier.
En effet, sur les toits de certaines maisons, des fritz armés avaient pris position. Inutile de se planquer, impossible d’échapper au piège. L’attente fut longue, mais rien ne bougeait, tout le monde avait cessé le travail, quand soudain un gars vint avertir Albert.

 « Ils sont venus arrêter Rozalski ! »

Certainement vendu, Rozalski sera déporté en Allemagne [6].

 « L’alerte est passée, ils ne voulaient que lui ! nous fut -il déclaré [7].

En effet, nos gardes-chiourmes quittèrent les toits, et le travail reprit. » 

[6] Rozalski : Resistant-Déporté, Chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille de la Résistance, Croix de guerre 1939-45, eut la chance de revenir des camps

[7] En fait, je n’apprends qu’à ce jour (par le fils Rozalski,) que ce furent une vingtaine de maquisards qui furent arrêtés, et ceci sur dénonciation ! parmi eux : Jean Crunet et Marcel Declémy

 

Pour lire le texte intégral : http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article981

 

Convoi I 214 parti le 21 mai 1944 de Compiègne pour le camp de concentration de NEUENGAMME .

Marcel DECLEMY est transféré pour le kommando de Watenstedt-Leinde situé à Salgzgitter, ouvert en Mai 1944 pour assurer la production de bombes et d’obus et l’entretien et la reconstruction de l’aciérie Stahlwerke-Braunschweig.

A une date indéterminée,  il est transféré au kommando de Stocken  à Hanovre, ce kommando se divise en deux usines  spécialisées l’une dans la production d’accumulateurs pour les sous- marins et l’autre, dans la production de Caoutchouc pour pneu d’avions et d’autos.

 Il décède le 06 Janvier 1945.. 

 

 

 

Une place Marcel DECLEMY honore sa mémoire à CHAMBLY



01/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres