RAIL et MEMOIRE

RAIL et MEMOIRE

GILOPPE Joseph Marius

 

GILOPPE Joseph Marius

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AIDE Ouvrier à PARAY LE MONIAL (71)

 

 

 

Date de naissance : 9 mars 1908

Lieu de naissance : Neuilly-le-Réal (03).

Date de décès : 7 mai 1945

Lieu de décès : LILLE (59 )

Circonstances : mort à son retour de déportation

 

Méthode de recherche Rail & Mémoire pour cette notice :

 

Relevé de la plaque de Paray le Monial (71)

Dictionnaire biographique Cheminots et Militants Marie Louise GOERGEN

 

Site Internet  Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier

http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=873121

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

GILOPPE Joseph, Marius.

Né le 9 mars 1908, mort le 7 mai 1945 à Lille (Nord) ; cheminot ; résistant de

Saône-et-Loire.

Cheminot, agent P2, chargé de mission, Joseph Giloppe fut arrêté à Paray-le-Monial

(Seine-et-Loire) le 14 décembre 1943, déporté le 25 janvier 1944 à Buchenwald-Dora

(Allemagne) et Bergen-Belsen, rapatrié le 29 avril 1945, il décéda peu après.

SOURCE : Notes de Bertrand Porcherot.

 

----------------------

 

Le texte qui suit et celui du site de l’AFMD de L’ALLIER . POUR LE CONSULTER INTEGRALEMENT CLIQUER ICI /  http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=873121

 

« Son père Jean Marie est bûcheron et sa mère Marie née RAYNAUD est sans profession.

Le 19 mai 1928 il devance l'appel et est affecté au 13ème Escadron du train Auto à Mably (42), puis au 13ème Bataillon d'Artillerie.

 

 

Le 8 février 1930 il épouse Angèle CHEVILLOT à Moulins (03) et ils ont un fils Lucien.

 

 

 

 

 

 Ils sont domiciliés aux Carrés à Vitry-en-Charollais (71) près de Paray-le-Monial où il travaille comme ouvrier au service entretien à la SNCF.

Il est rappelé le 2 octobre 1939, affecté à la 101ème Compagnie de Dépôt du Train et est démobilisé le 15 juillet 1940.

En octobre 1943, il rentre dans la Résistance  au réseau «Johnny»  en tant qu'agent P1 et à "Résistance-Fer".

Il devient chef de groupe des F.T.P. (Francs-Tireurs et Partisans), puis chef de secteur des groupes d'opérations à main armée et sabotage de Paray-le-Monial, Digoin et Charolles selon l'attestation d'André SARRE, ex-commandant des F.F.I. (Forces Française de l'Intérieur).

Le 14 décembre 1943, ce sont 7 agents de la SNCF de Paray-le-Monial dont Joseph GILOPPE qui sont arrêtés par la Gestapo vers 5 heures du matin. Il est transféré à la prison de Chalon-sur-Saône où il reste environ trois semaines avant d'être dirigé sur Compiègne.

Le 27 janvier 1944 il fait partie des  1583 hommes déportés de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 29 janvier dans le convoi N° I.173. Il reçoit le numéro de matricule 44814 et après la quarantaine il est transféré à Dora où il arrive en plein hiver pour travailler dans le tunnel dans des conditions effroyables: pas d'air, le froid, la nuit continuelle, l'esclavage, 12 heures de travail en équipe, sans compter les appels interminables.

Début avril 1945, les bombardements se multipliant, les nazis décident d'évacuer le camp vers l'enfer de Bergen-Belsen où il arrive à pied le 15 avril. Epuisé qu'il est par les marches forcées sans ravitaillement ni eau, mais sous la menace constante d'être abattu par les S.S. au moindre signe de défaillance, son calvaire continue à Bergen-Belsen: toujours pas de nourriture ni d'eau, mais les épidémies, la mort, la putréfaction …

Après la libération du camp par les troupes britanniques, il est transporté le 29 avril à l'Hôpital de la Charité à Lille où il décède le 7 mai.

Son corps est rapatrié à Moulins le 15 avril 1948.

«Mort pour la France»

 

 

 

 

 

 

 

Son nom figure sur le Monument aux Morts de Vitry-en-Charollais (71

 

 

 AFMD de l'Allier

http://www.afmd-allier.com/PBCPPlayer.asp?ID=873121

Sources: AFMD de l'Allier

- Archives Départementales de l'Allier 1 R 1928.1002.657,

- Archives Départementales de Saône-et-Loire W 119989-2, W 109457, W 119985-11, 2799 W 120,

- Archives de la famille

- Etat civil de Neuilly-le-Réal (03), Paray-le-Monial (71) et Lille (59)

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire dela Déportation Editions Tirésias2004

 

 

 

 

 

 

 



24/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres